Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le stage comme sésame à l'embauche

22/09/2000

G éraldine Zerah, 25ans, psychologue clinicienne, a toujours senti qu'elle«pourrait aider les gens à créer des publicités».Son mastère en marketing publicitaire la convainc.«J'y ai découvert le planning stratégique. Restait à me former sur le terrain.»Elle décroche un premier stage de six mois chez DDB&Co, puis cherche du travail. Son envie la plus forte: intégrer l'équipe de Jérôme Guilbert chez Euro RSCG BETC. Mais aucune embauche n'est prévue. Elle propose de faire un stage et file s'inscrire à la fac pour être en règle. Après six mois, le planning stratégique l'intègre en CDI.«Il faut savoir prendre des risques puis faire ses preuves,conclut-elle.Mon travail est à la hauteur de mes attentes et n'est pas très différent de ce que j'ai fait en tant que stagiaire.»Dans la pub, le stage reste, pour les juniors, l'une des clés d'entrée des plus sûres.«En 1999, sur l'ensemble des recrutements du groupe, 20% étaient d'anciens stagiaires. Le pourcentage est bien plus élevé encore pour les débutants»,déclare Mireille Savina, responsable ressources humaines d'Euro RSCG. Le groupe Publicis revendique, lui, plus de 300stagiaires par an.«Nous nous appliquons à bien les sélectionner, car ils constituent un véritable vivier de nos recrutements»,avoue Geneviève Bernard, directrice du service juridique et des ressources humaines du groupe Euro RSCG.«C'est une excellente manière d'apprendre un travail, surtout dans notre secteur,estime Benoît Roger-Vasselin, DRH du groupe Publicis.À condition que le stage ait un vrai contenu, qu'il dure au moins trois mois et qu'il ne corresponde pas à une création de poste déguisée.»

Faire ses preuves

À la Young, il faut que des postes juniors soient ouverts. Chez Euro RSCG et Publicis, le processus est plus souple.«Si le stagiaire est très bon, on fera tout pour le garder, en CDD ou en CDI. S'il est bon, on classera son dossier pour le rappeler»,explique Benoît Roger-Vasselin. La nouvelle directrice artistique junior de Publicis Conseil en a bénéficié. À la fin de ses diplômes de dessinatrice maquettiste et de communication visuelle, elle a envoyé l'un de ses travaux à un chef de création. Stagiaire pendant trois mois, elle a poursuivi son expérience en CDD, puis en CDI.«J'ai travaillé dès mon arrivée dans l'entreprise. Aujourd'hui, j'ai un peu plus de responsabilités»,raconte-t-elle. Tous les services recrutent ainsi. Anne Morigny, 23ans, aujourd'hui assistante de gestion à la direction des ressources humaines du groupe Publicis, a commencé par un stage de trois mois à la gestion du personnel de Publicis Conseil. Son embauche s'est même précipitée, puisqu'elle comptait continuer ses études après cette première expérience.«Je pourrai peut-être faire le DESS de droit social qui m'intéressait dans le cadre d'une formation interne»,annonce-t-elle sans regret.

Envoyer par mail un article

Le stage comme sésame à l'embauche

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies