Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les petites annonces attendent la reprise

01/02/2002

L e marché de l'emploi a-t-il touché le fond en 2001 ? En douze mois, le nombre d'offres d'emploi publiées dans la presse a chuté à une vitesse vertigineuse. Le volume des annonces passées dans la presse nationale et régionale en 2001 a dévissé de 36 % par rapport à 2000, révèle l'indice Manpower (1). Pour les cadres, la chute atteint même 43 %. Une tendance confirmée par les quatre poids lourds des petites annonces en France : en 2001,L'Express,Le Figaro,Le MondeetL'Usine nouvellen'ont cessé, au fil des mois, de voir diminuer le nombre de petites annonces.« Nous retournons dix ans en arrière,commente Georges Marécaux, directeur des annonces classées deL'Usine nouvelle. Avec cette différence : le marché avait alors mis deux à trois ans à descendre. L'an dernier, il s'est effondré en six mois. »

50 % de baisse en janvier 2002

Le Monde, par exemple, avait commencé l'année 2001 par un premier trimestre en hausse de 2,6 %, mais l'a achevé par un quatrième trimestre en baisse de 49,5 %.« Les pages emploi duMondesont souvent choisies pour l'image qu'elles apportent à l'entreprise recruteuse,explique Sophie Letourneau, directrice du département emploi au Monde Publicité.Tous les budgets affectés à ce type de communication ont été coupés. »Les entreprises de conseil et de technologies de pointe, notamment, qui représentaient près de 50 % de l'activité en 2000, ont considérablement réduit la voilure.« La communication et les postes commerciaux de la nouvelle économie ont presque disparu,constate Éric Dufour, directeur délégué deL'Express, responsable des stratégies emploi.Ces recrutements sont tombés de 5 % de notre chiffre d'affaires à moins de 1 %. »Le traditionnel point fort du magazine (les fonctions commerciales et marketing) recule moins que la moyenne, mais abandonne tout de même 26 %... Certaines fonctions, marginales en volume, résistent mieux : les postes d'administration et de gestion auFigaro, les postes de direction ou d'international export àL'Express, les responsables techniques ou logisticiens àL'Usine nouvelle.

Particulièrement mauvais, avec des chutes de pagination comprises entre 43 % (L'Express) et 49,5 % (L'Usine nouvelle), le quatrième trimestre a donné le ton du mois de janvier 2002. Sur les trois premières semaines de l'année, toujours selon la pige deL'Usine nouvelle,Le Mondeaffiche un recul de 56 %,Le Figarode 55,3 %,L'Usine nouvellede 54,8 % etL'Expressde 48 %.

Moins pessimistes, les budgets 2002 prévoient pourtant des reculs limités à 30 % àL'Usine nouvelle, 20 % auMondeou 15 % àL'Express, en tenant compte des niveaux de référence élevés du début 2001. Les principaux acteurs du marché veulent en effet croire à un redémarrage une fois la période électorale et les vacances d'été passées. Un signe : le Train de l'emploi duMondea séduit, fin janvier, 24 entreprises.« Sur nos salons emploi, les seules réservations pour les manifestations de septembre 2002 dépassent déjà le total réalisé en janvier »,affirme Éric Dufour. Mais il faudra tenir jusque-là.

(1) Cet indice est calculé à partir des offres de contrats à durée indéterminée parues dans vingt-quatre quotidiens nationaux et régionaux ainsi que dans six hebdomadaires

Envoyer par mail un article

Les petites annonces attendent la reprise

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.