Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Communication publique : des métiers à découvrir

29/03/2002

Les métiers de la communication publique et politique attirent beaucoup les jeunes, si l'on en croit le nombre d'étudiants venus assister, le 20 mars dernier, au débat organisé par l'Institut supérieur du management public et politique (Ismapp) en collaboration avecStratégies. « En quelques années, ils ont largement évolué,assure Serge Hegly-Delfour, directeur de la communication du Syndicat d'agglomération nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines.Avec le développement de la décentralisation et de l'intercommunalité, les postes sont de plus en plus nombreux et les opportunités se multiplient. »Seul problème, il existe encore bien peu de formations spécifiques menant à de telles fonctions.

Avoir des convictions

Il est vrai qu'elles sont des plus variées, de l'assistant parlementaire au directeur de la communication d'une collectivité territoriale, en passant par des postes dans un cabinet ministériel et dans une agence de publicité spécialisée dans les ONG ou les associations humanitaires.« La communication publique regroupe trois sphères différentes,précise Laurence Lemouzy, directrice de l'Ismapp :les institutions tels le Parlement, le gouvernement, les sociétés parapubliques et les collectivités territoriales ; la sphère de la médiation avec les ONG, les syndicats, les associations ; et le monde économique avec les entreprises privées et les agences conseils. »

De l'avis général, ces métiers se sont largement professionnalisés ces dix dernières années.« Il n'est plus possible, comme autrefois, d'improviser,affirme Vincent Neymon, directeur de la communication du Secours catholique.Il faut connaître les techniques propres à l'univers de la communication, maîtriser la mécanique des décisions publiques et politiques et avoir des convictions. »Ce dernier point est essentiel : Serge Hegly-Delfour ne cache pas, par exemple, qu'un engagement associatif ou dans la vie étudiante joue, pour lui, un rôle au moins aussi important, au moment d'une embauche, que la formation proprement dite.« Dans nos métiers, il n'est pas possible de durer si l'on n'a pas de convictions,insiste Isabelle Finkelstein, directrice de la communication et du développement de Médecins du monde.Non seulement nos salaires sont inférieurs à ceux du privé, mais nos moyens et nos budgets n'ont rien à voir. Or il faut obtenir les mêmes résultats avec des ressources humaines très limitées. »

Les autres qualités requises pour un candidat sont, en vrac, une solide culture générale, une grande ouverture d'esprit, un bon niveau d'anglais et des aptitudes pour écrire. Pour Isabelle Finkelstein, il est ainsi incontournable de lireLe Mondetous les jours. Il faut aussi maîtriser les techniques de communication de crise : ONG et associations humanitaires n'ont pas été épargnées, ces derniers mois, par les scandales, le dernier en date étant la démission avec pertes et fracas de Sylvie Brunel de son poste de présidente d'Action contre la faim. Une crise pour l'association elle-même, mais aussi pour l'ensemble de l'humanitaire.

Envoyer par mail un article

Communication publique : des métiers à découvrir

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.