Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les 1 001 façons de dénicher un emploi

18/10/2002

Pour des sites qui ne sont pas tous en excellente santé financière, les dernières études sur la façon dont les Français recherchent leur emploi mettent du baume au coeur. Après avoir connu une explosion à la fin des années quatre-vingt-dix, puis subi une forte restructuration depuis deux ans, les sites de recrutement sont désormais considérés comme incontournables. Selon le baromètre annuel ORC sur les cadres et l'entreprise, 95% des internautes interrogés consultent le Web pour analyser le marché de l'emploi et 87% se rendent sur des sites d'emploi. L'étude Ipsos La France des cadres actifs 2002 précise que 29% des cadres visitent régulièrement des sites de PA emploi.« Mais ces résultats ne constituent pas un blanc-seing pour les sites d'emploi,tient à préciser Nathalie Atlan-Landaburu, directrice-conseil à l'agence ORC.Les cadres s'interrogent fortement sur le traitement de leur candidature sur le Net. »

Multiplier les sources

À ce titre, les témoignages des sondés sont éloquents :« Internet, c'est extraordinaire, mais c'est aussi une catastrophe,constate l'un d'entre eux.Les entreprises reçoivent tellement de réponses. Vaut-il mieux répondre par écrit ou par e-mail ? »Ou, plus grave,« 380 CV envoyés en un mois et pas de réponse »,rappelle un autre. Édifiant !« C'est vrai, il existe encore des ratés dans notre univers »,avoue Thibaut Gemignani, directeur de Cadremploi, l'un des leaders du marché avec les sites de l'ANPE et de l'Apec, devant Emailjob, Cadresonline et Monster.« Mais les choses évoluent vite, d'autant que le nombre de sites s'est singulièrement restreint et que ceux qui restent ont mis le client au coeur de leurs préoccupations. »Reste que les critiques ne se limitent pas aux seuls sites d'emploi, les sites d'entreprise ne sont pas épargnés. Selon le baromètre ORC, des informations essentielles manquent souvent, aux yeux des internautes. Or, comme le dit l'un d'entre eux,« si je ne trouve pas l'info, je passe à autre chose ».

En fait, les Français ne se limitent pas à un canal pour trouver un emploi, ils multiplient les sources pour augmenter les chances, qu'ils soient en recherche active ou seulement attentifs aux opportunités. L'étude FCA en a recensé huit, du bouche à oreille et des relations aux forums et salons, en passant par les classiques : la réponse à une offre ou la candidature spontanée (voir graphique). Leur rang varie bien sûr en fonction de la conjoncture : quand elle est bonne, la cooptation et les offres d'emploi jouent un rôle accru. Lorsqu'elle est plus tendue, les relations sont plus efficaces. Selon Ipsos, le bouche à oreille fonctionne particulièrement bien auprès des dirigeants et cadres d'entreprise et dans le secteur des services. C'est également le cas sur les postes marketing/communication, dont les offres d'emploi se sont nettement ralenties depuis un an.« Ils représentaient 8% de l'intégralité de notre offre en septembre 2001,rappelle Thibaut Gemignani.La proportion est tombée à 5% aujourd'hui. »

Envoyer par mail un article

Les 1 001 façons de dénicher un emploi

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.