Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les annonceurs montent en chaire

25/10/2002

Les dix-huit étudiants du tout nouveau DESS de management international de l'IAE de Toulouse sont gâtés. Deux grandes entreprises ont décidé de parrainer leur promotion en créant respectivement la chaire Pierre Fabre de management international et la chaire Airbus de management interculturel. Des initiatives qui permettent de financer la venue de professeurs étrangers de très haut niveau, de travailler sur des cas concrets, de rencontrer des cadres de ces entreprises, voire de réaliser des stages de longue durée (six mois) au sein d'Airbus et de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique.« C'est tout l'intérêt de ce type de projet,explique Ludovic Cailluet, maître de conférence à l'IAE de Toulouse et fondateur de ce DESS.Nous n'avons pas, au sein de l'université, les moyens de financer des études aussi pointues. La création de ces chaires permet de créer un support budgétaire. »

Un vivier pour de futurs recrutements

Si l'initiative n'est pas nouvelle - Carrefour s'est offert une chaire à HEC, Auchan à l'école de commerce de Reims et L'Oréal à la Saïd Business School (université d'Oxford, en Grande-Bretagne) -, elle est appelée à faire des petits.« Tout le monde est gagnant dans cette affaire »,explique Jean-Luc Delpous, directeur de la formation de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique, qui a fait du partenariat avec le système éducatif l'une de ses priorités (1).« Les grandes écoles bénéficient d'un soutien financier non négligeable pour faire venir des enseignants de très haut niveau et s'ouvrent la porte des entreprises pour une aide pédagogique et pour offrir des stages à leurs étudiants. De notre côté, nous améliorons l'image de notre groupe auprès des jeunes. Nous pouvons aussi tester la viabilité des projets, de la recherche fondamentale à des cas plus concrets. Enfin, nous offrons à nos salariés des possibilités de formation continue et nous constituons un vivier pour nos recrutements futurs. »Qui dit mieux ?

Jean-Luc Delpous illustre parfaitement le rapprochement, qui devrait s'accélérer à l'avenir, entre l'entreprise et l'enseignement. Si le financement des bureaux des élèves et des fêtes reste d'actualité, les projets de coopération devraient prendre de plus en plus d'ampleur. Cela passera par la création de nouvelles chaires, mais elles sont coûteuses : plusieurs dizaines, voire centaines de milliers d'euros par an. Heureusement, des opérations plus modestes permettent aux entreprises d'entrer dans les écoles. C'est le cas d'Innova 2021, un concours d'innovation lancé par Michelin, qui fait désormais partie intégrante du cursus pédagogique de certaines écoles. Ou du L'Oréal e-strat Challenge, qui permet à des étudiants de se mettre aux commandes virtuelles d'une entreprise internationale de produits cosmétiques.

(1) Outre cette chaire, le groupe a passé des partenariats avec l'IUT de Castres, l'École nationale de chimie de Paris et l'École des mines d'Albi.

Envoyer par mail un article

Les annonceurs montent en chaire

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.