Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La communication par le mime

23/05/2003

Pour une entreprise qui compte des collaborateurs dans le monde entier, les rassembler et leur faire passer un message cohérent et compréhensible n'est pas chose facile. La plupart du temps, la langue choisie pour communiquer est l'anglais. Mais comment s'assurer que les Coréens ont compris la même chose que les Américains ou les Italiens ? Comment éviter que les non-anglophones se sentent en position de faiblesse ? Il y a environ un an, la branche systèmes électriques de Valeo a apporté, lors de sa convention annuelle de top managers, venus d'une dizaine de pays, de la Pologne à la Chine, en passant par la Turquie ou le Brésil, une réponse à ces questions.« Nous venions de racheter une société en Corée,précise Pierre-Thomas de Mégille, directeur de la communication interne de la branche.Nous avions besoin de trouver des messages fédérateurs, et de les faire passer malgré les niveaux d'anglais très divers parmi le public présent à la convention. »

Favoriser le rapprochement

L'entreprise fait alors appel aux services de la société Decommedia, spécialisée dans le théâtre d'entreprise, qui propose d'utiliser le mime.« C'était une façon d'intégrer la nécessité de pouvoir communiquer les messages des dirigeants au plus grand nombre de salariés, par-delà les barrières culturelles et linguistiques »,explique Xavier Gras, directeur de Decommedia, dont le concept de Théâtre d'entreprise sans parole (TSP) est aujourd'hui déposé. Un quarteron d'acteurs, de type européen, asiatique et africain, a imaginé des scénarios en collaboration avec les intervenants de la convention. L'idée : introduire chaque discours par des saynètes permettant à tous les managers de comprendre, en trois minutes, les thèmes sur lesquels la présentation allait porter. Le directeur des ressources humaines a, par exemple, évoqué les problèmes de sécurité.« Avant son intervention, les acteurs ont mimé des ouvriers sur une ligne de production,raconte Pierre-Thomas de Mégille.Soudain, il y a eu un grand bruit, et l'un des acteurs s'est tordu de douleur. Dans la précipitation, celui qui tenait le rôle du chef a alors pris sa place, tout est devenu trop rapide et il s'est produit un nouvel accident ».Limpide.« Nous utilisons un minimum d'accessoires,insiste Xavier Gras.L'essentiel est d'être expressif et d'utiliser le langage des gestes, qui est universel. »

Le mime favorise aussi le rapprochement entre les gens. Les sessions de « questions-réponses » qui ont suivi les discours ont été animées, alors que les participants hésitent habituellement à prendre la parole dans une langue étrangère.« Et le lendemain, lors des ateliers, les managers se sont montrés moins réticents à travailler ensemble en anglais,indique Pierre-Thomas de Mégille.Ils n'ont pas craint d'utiliser leurs mains pour se faire comprendre ».Sur le questionnaire de fin de convention leur demandant s'ils avaient apprécié l'animation, les participants ont également été unanimes : oui, à 90 %.

Envoyer par mail un article

La communication par le mime

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.