Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les cadres sont des pros de la communication

11/07/2003

Q ui l'aurait cru ? La communication constitue, pour les cadres, l'un des éléments clés de leur travail. Selon l'étude La France des cadres actifs (FCA), dont Ipsos vient de publier les premiers résultats (lire aussi page 52), près des deux tiers des cadres (64 %) citent le mot communiquer parmi les verbes qui décrivent le mieux leur activité professionnelle, ce qui en fait le terme le plus fédérateur devant gérer (52 %), encadrer (49 %), analyser (48 %) et conseiller (46 %).« Cette priorité est encore plus marquée auprès des cadres de moins de 35 ans (66 %) et des femmes (69 %) »,souligne Olivier Daufresne, directeur du pôle mesure des médias d'Ipsos Médias, qui a ajouté cette année dans l'enquête FCA un volet relatif à l'état d'esprit des cadres.

Une quête de sérénité... et de meilleurs salaires

Ainsi, quand on leur demande quelles sont leurs priorités professionnelles pour les deux années à venir, les cadres attendent, dans l'ordre, une augmentation de salaire (52 %), une formation pour acquérir de nouvelles compétences (48 %), une progression hiérarchique (34 %), l'aménagement de leur temps de travail (30 %) et un changement de fonction (19 %). Sans surprise, plus ils avancent en âge, plus ils privilégient les derniers critères, alors que les jeunes sont plutôt préoccupés par les premiers.« Dans l'ensemble, les cadres cherchent de plus en plus à trouver un bon équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle »,note Michèle Pollier, directrice du pôle marketing qualitatif d'Ipsos Médias.

Ce n'est pas un hasard s'ils placent en tête de leurs priorités actuelles la recherche du calme et de la sérénité (35 %), devant le recentrage sur la famille (29 %) et l'épanouissement dans la vie professionnelle (27 %). Là encore, l'âge est un critère assez discriminant, surtout entre les moins et les plus de 30 ans. Malgré tout, 69 % des cadres affirment avoir réussi à concilier vie personnelle et professionnelle. Les autres estiment à 21 % (il s'agit essentiellement des dirigeants et cadres en entreprise) que les sacrifices qu'ils ont été amenés à faire dans leur vie professionnelle en valaient la peine. Finalement, seuls 8 % des 6 463 000cadres regrettent d'avoir sacrifié leur vie personnelle pour réussir leur vie professionnelle.

L'intérêt du travail reste, en tout état de cause et quel que soit l'âge, le moteur de leur vie professionnelle. C'est même la première motivation (59 %) qui incite les cadres à changer d'emploi, devant le niveau de rémunération (52 %), la situation géographique et les conditions de travail (31 %), et l'autonomie (28 %).« Cet intérêt primordial pour le travail est un critère qui distingue vraiment les cadres du reste de la population active,analyse Michèle Pollier.Il témoigne d'une appartenance à une communauté qui n'aime pas la routine et cherche sans cesse à s'adapter et à rebondir. »Autrement dit, être cadre ne se limite pas à un simple statut, cela traduit un état d'esprit.

Envoyer par mail un article

Les cadres sont des pros de la communication

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.