Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Emploi : toujours plus à l'ouest...

11/03/2004

La façade atlantique a la cote auprès des demandeurs d'emploi de la communication. Une étude du Centre de communication de l'Ouest fait la part du mythe et des réalités dans les entreprises et les collectivités locales.

C'est par centaines que les CV arrivent sur le bureau nantais de Christophe Caillaud-Joos, directeur du Centre de communication de l'Ouest (CCO). Depuis quatre ans, les effectifs du secteur auraient augmenté d'environ 20 % dans la région.« Mais, aujourd'hui, les patrons d'agence et les directeurs de la communication ne parviennent plus à répondre à la vague de candidatures, pas toujours adaptées aux évolutions locales du marché »,déplore-t-il. Pour mieux concilier offre et demande, le CCO a mené une étude auprès de 317directeurs et responsables de la communication et du marketing locaux. Bilan en demi-teinte des opportunités dans le Grand Ouest.

Le bouche à oreille efficace

La Bretagne et les Pays de la Loire attireraient 72 % de l'activité professionnelle, au détriment de la Basse-Normandie et du Poitou-Charentes. Mais les places se font rares, surtout chez les grands annonceurs. Explication : la faiblesse du turn over local. Presque un tiers des interviewés ont plus de dix ans d'ancienneté dans leur entreprise (lire le graphique) ! Sans parler des budgets,« au mieux en stagnation »dans les nombreuses filiales de groupes, de l'agroalimentaire à l'automobile. En revanche, l'emploi dans les collectivités territoriales, les administrations et les entreprises publiques est plus florissant. Ces dernières représentent 95 % des services communication de plus de sept personnes, avec des budgets qui atteignent entre 5 et 9 millions d'euros. Autre vivier : les PME, qui découvrent les vertus de la communication pour décrocher de nouveaux marchés. Résultat : les 21 % de hausse des budgets sont à 76 % le fait des petites entreprises.

Le marché « caché » de l'emploi est néanmoins très important. 22 % des professionnels ont décroché un poste grâce à des relations ou au bouche à oreille, contre 5 % par le biais d'un chasseur de têtes. Au poids des réseaux s'ajoutent les promotions internes (21 %). Pourtant, un tiers des postes reste pourvu par candidature spontanée et petites annonces. À condition de correspondre au profil recherché.

76 % des professionnels possèdent un niveau bac +4 ou +5. Les candidates possèdent de sacrés atouts : les femmes représentent 67 % des professionnels de l'Ouest (lire le graphique). Elles ont en majorité entre 25 et 40ans, contre une minorité d'hommes, dont l'âge se situe plutôt entre 31 et 50ans. En revanche, ces derniers affichent un salaire moyen supérieur de 18 % à celui de leurs homologues féminins.

D'autant que l'écart de rémunération entre Paris et la province tend à se creuser. À peine 18 % des communicants du Grand Ouest gagnent plus de 46 000 euros par an (lire le graphique).« Avec une importante demande pour une offre limitée, les entreprises embauchent les meilleurs à bon prix »,explique Christophe Caillaud-Joos.

Quant aux missions des communicants, elles s'articulent pour 71 % d'entre eux sur les relations avec la presse régionale. Viennent ensuite la communication événementielle, le lancement d'un produit, la vie des clubs d'entreprise, les conférences, etc. Globalement, peu de grands événements à gérer, mais une multitude de petits. Des responsabilités que 39 % des interviewés jugent « importantes », 46 % « satisfaisantes ».

Envoyer par mail un article

Emploi : toujours plus à l'ouest...

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.