Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

journal interne

Web ou papier ?

22/04/2004

Entre les deux supports de communication interne, il importe souvent de... ne pas choisir.

L'intranet a révolutionné la communication interne. En 1996, e-magazines et newsletters débarquent dans les entreprises. Les cassandres y voient la mort du bon vieux journal papier. Neuf ans plus tard, force est de constater que la guerre entre le print et le journal en ligne n'a pas eu lieu. Selon une enquête de l'Union des journalistes et journaux d'entreprises en France (Ujjef), le papier reste le support privilégié des responsables communication dans 94 % des entreprises, suivi par le Web à 83 %.

Les deux supports se révèlent donc complémentaires. Pourtant, certaines entreprises misent sur le « tout-Intranet ». Fin 2000, IBM a renvoyé aux oubliettes sa publication bimensuelle. Même choix, depuis, chez Hachette, Unilog ou TF1.« L'intranet est plus dynamique et plus rapide, avec des informations quasi quotidiennes et faciles à stocker »,constate Évelyne Gibert, responsable de la communication interne d'IBM France. Nomination, nouveau contrat... Ses 13 000 salariés picorent les brèves sur le vif. Une réactivité utile en cas de crise, pour avertir les collaborateurs avant la presse. Mieux :« Au détour d'un article sur l'épargne salariale, par exemple, l'employé peut télécharger un formulaire »,explique Jean-Marie Besse, dirigeant de Synergence majeure. Le tout à moindre coût ? Pas vraiment.« Sans impression ni routage, le Web paraît moins cher que le papier, mais encore faut-il le faire vivre ! »,avertit le patron de cette agence-conseil.

L'intranet d'un groupe nécessite quatre à dix spécialistes à plein temps et une quinzaine de correspondants. Soit deux fois plus qu'un journal papier. Et l'accès au Web reste inégalitaire.« Les ouvriers ou les hôtesses de l'air n'ont pas d'ordinateurs ! »,pointe Éric Bentot, président de l'agence Tagaro. De quoi expliquer pourquoi une entreprise comme la Compagnie générale des eaux Banlieue de Paris reste fidèle au papier.« L'accessibilité et la pédagogie sont des règles d'or »,justifie Sandrine Khaznadji, directrice de la communication.

Prochaine étape : le « rich media »

Les articles de fond, les portraits ou les reportages de son magazine trimestriel,Canalo(15 000exemplaires) sont davantage propices à la réflexion et au sentiment d'appartenance. Pourtant, le lancement d'un intranet est prévu pour juin prochain. De même, chez Accor, malgré le lancement en 1999 d'un e-magazine, le journal bimestriel, la lettre bimensuelle et la revue annuelle ont été conservés.« Largement illustrés, ce sont des vecteurs d'ambiance et de séduction, lus au bureau ou à la maison. En face, le Web est un outil de travail et d'information »,explique Elsa Menanteau, directrice de la communication interne. Prochaine étape dans les entreprises : l'implantation de vraies séquences son et vidéo. Un chaînon manquant entre le print et l'audiovisuel, baptisé « rich media ».

En savoir +

>ujjef.com

Envoyer par mail un article

Web ou papier ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.