Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

organisation

Grands espaces à modeler

13/05/2004

Comment optimiser l'occupation des bureaux sans altérer les conditions de travail ? Les entreprises misent aujourd'hui sur des espaces de travail modulables.

Confort et flexibilité sont à l'honneur au nouveau siège de Canal + : deux immeubles, plantés en bord de Seine à Issy-les-Moulineaux et à Boulogne, des bureaux ouverts ou fermés selon les métiers, de petites cafétérias à chaque étage, une salle de sport, etc. Un aménagement sur mesure pour redonner « l'esprit Canal » aux 2 300 salariés, après le douloureux plan social de mars 2003. Pourtant, l'espace de travail est passé de 70 000 m2 répartis sur 25 sites à 50 000 m2.« Le pari était de regrouper nos collaborateurs pour davantage d'efficacité tout en améliorant leur cadre de travail »,explique Christian Sanchez, directeur général adjoint en charge des ressources humaines. L'opération, évaluée à 30 millions d'euros, devrait aussi permettre une économie de 13 millions d'euros par an.

De Canal + à Air France, les entreprises se tournent vers des « space planneurs » pour créer des espaces modulables. Un peu partout, les bureaux fermés ont fait place à des open spaces. Le tout au nom d'une meilleure communication entre les salariés. Et surtout à moindre coût. Conséquence : de 1995 à 2004, la surface moyenne de travail s'est réduite de 23 m2 à 12 m2, selon une étude de la société-conseil Form'a. Mais selon Christian Reybaud, son directeur commercial, abattre les cloisons ne suffit pas.« Aujourd'hui, les patrons prennent conscience que ces plateaux déshumanisés et bruyants altèrent la concentration et la productivité. »

Pour éviter ce travers, Air France a opté pour des espaces fragmentés dans son nouveau siège commercial, ouvert à Montreuil en janvier dernier (photo1).« Avant de se lancer dans une chasse au mètre carré, il s'agit d'analyser les besoins des différents publics de l'entreprise, en fonction de leurs diverses tâches journalières »,prêche Philippe Meurice, directeur général de DEGW, le cabinet d'architecture qui s'est chargé de l'opération. Résultat : 85 % des 1 300salariés partagent huit plateaux de 430 m2. Mais de petits espaces latéraux leur permettent de s'isoler un moment. Les bureaux fermés, deux fois moins nombreux, sont réservés aux services RH.« Des fonctions qui nécessitent calme et confidentialité »,justifie Alain Baure, qui a chapeauté en interne ce projet de 20 millions d'euros. Mieux : la quarantaine de commerciaux nomades n'ont qu'un caisson de rangement mobile, contenant leurs archives et leur courrier, qu'ils apportent sur une table réservée à la journée. Une technique de libre accès très prisée par les cabinets d'audit, permettant de réduire les frais d'un poste fixe, évalués à 15 000 euros par an, selon la société-conseil Isiom.

Même stratégie chez l'agence de publicité Enjoy, qui, depuis janvier 2002, joue la carte du mobilier dans ses nouveaux locaux de Clichy (photo3). Des bureaux cloisonnés pour les teams créatifs et les équipes de production, et une étonnante table à trous pour la vingtaine de commerciaux. La dirigeante, Élisabeth Billiemaz, siège dans l'une des alvéoles de cette « tranche de gruyère » propice à la fois aux échanges et à l'isolement.

Le directeur marketing de NextiraOne partage lui aussi le même plateau que ses collaborateurs. Une atténuation des signes hiérarchiques prônée par Pierre Créau, PDG de cette société informatique, qui a divisé par deux sa surface en déménageant à Saint-Denis en juillet dernier. Son astuce : des cloisons coulissantes et des tables à roulettes qui permettent d'agrandir ou de rétrécir les salles de réunion selon les occasions.« Ces mètres carrés économisés sont réinvestis dans des espaces collectifs »,se félicite ce patron, ravi de la « lounge attitude » créée par un salon de détente au huitième étage (photo 2). Et Frédéric Miquel, directeur général de Steelcase, spécialiste du mobilier de bureau, d'ajouter :« Ces lieux d'échanges informels favorisent la créativité, l'esprit d'équipe et l'interpénétration des services ».

Changer les mentalités

L'espace de travail fait figure de vitrine de l'entreprise. Un argument commercial cher au publicitaire Jacques Séguéla.« Nous vendons des idées. Nos clients doivent voir en un coup d'oeil notre puissance créative et stratégique »,explique le patron de la création d'Havas, qui a supervisé lui-même l'aménagement de son nouveau siège social à Suresnes en mai 2003.« Sans compter que le confort fidélise les collaborateurs »,ajoute-t-il.

Mais un déménagement est toujours générateur de stress chez les salariés. Pour Pierre Créau, de NextiraOne, et Alain Baure, d'Air France, la solution réside dans une communication adaptée. Leur méthode : impliquer en amont les représentants du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), consulter les employés sur le choix du mobilier, publier des articles dans le journal interne, organiser des visites de site.

Ces salariés restent néanmoins des privilégiés, selon Odile Duchenne, secrétaire générale de l'Union nationale des industries françaises d'ameublement :« En période de crise, la plupart des dirigeants repoussent leurs projets d'aménagement, jugés coûteux et non directement productifs ». Ce marché a baissé de 23 % depuis 2002. Sans compter les freins culturels dans de nombreux secteurs. Philippe Meurice, directeur général de DEGW, n'est à cet égard pas tendre avec l'administration publique :« Le pouvoir d'une personne s'y mesure encore à l'étage, à la taille ou au nombre de fenêtres de son bureau ! »

Envoyer par mail un article

Grands espaces à modeler

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.