Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

édition

L'entreprise à livre ouvert

03/06/2004

De nombreuses sociétés éditent le livre de leur histoire pour renforcer le sentiment d'appartenance des salariés. À manier avec précaution.

Au château de Vaux-le-Vicomte (en Seine-et-Marne), ce 3 juin, petits fours et beaux couverts sont de mise en l'honneur de la sortie d'un livre sur l'histoire de Morillon Corvol. Simple élan nostalgique dans cette petite société de matériaux de construction, née en 1848 sur les bords de Seine ?« Pas du tout,répond Nathalie Ponsart, la responsable de la communication.Après des rachats successifs et surtout une vague de départs à la retraite, nous devons renforcer notre culture commune. »Une luxueuse couverture pour 192pages de photos anciennes : rien n'est trop beau pour rappeler aux 600salariés leurs racines. Des PME centenaires aux grands groupes, les livres d'histoire fleurissent dans les entreprises.« Simple support de commémoration dans les années quatre-vingt-dix, ces ouvrages sont devenus de véritables instruments de management »,observe Marianne Théry, directrice des éditions Textuel, créées en 1994. Son catalogue compte une soixantaine d'ouvrages, sur les trente ans de Capgemini, les soixante-quinze ans de la Cegos ou le centenaire de la RATP.« Fusion, restructuration, délocalisation... Plus besoin d'un centenaire pour parler de la mémoire collective à des salariés en proie au doute et à la perte d'identité »,argumente cette historienne de formation.

Le 7 mai dernier, quatre mois après le rachat de Messer Griesheim, Air liquide a ainsi réédité en allemand son livre, sorti en 2002 pour ses cent ans.« Déjà traduit en anglais, ce bel ouvrage renforce le sentiment d'appartenance des 31 000 salariés dans 65 pays, au-delà de l'ouverture à l'international et des ruptures technologiques »,explique Dominique Maire, directrice de la communication. Richement documenté,Cent Ans de conquêtesretrace l'aventure du leader mondial des gaz industriels.« De la liquéfaction de l'air au gaz thérapeutique, de l'Europe à l'Asie, le fil rouge, c'est l'innovation. Une balise qui fédère les nouveaux entrants et les anciens »,se félicite-t-elle avant de préciser qu'Air liquide n'a pas hésité à dépenser 700 000 euros pour ces 191 pages tirées à quelque 140 000exemplaires. Un montant bien supérieur au coût moyen des ouvrages d'histoire commandés par des entreprises (lire l'encadré en page 38).

Le pouvoir du livre pour marquer les esprits, les dirigeants de Lesaffre y croient aussi. En septembre dernier, le géant de la levure a édité un ouvrage pour ses cent cinquante ans.« Le journal interne, le site Web ou les CD-Rom sont des supports éphémères. Après une réorganisation en 2000, il nous fallait un objet fédérateur, capable de rassurer nos salariés sur la cohérence historique de notre stratégie »,explique Bernard Poitrenaud, le responsable de la communication de Lesaffre International. Un livre qui se veut porteur de sens, soulignant les valeurs familiales et l'indépendance d'un groupe qui a survécu aux deux guerres mondiales. L'occasion aussi d'apprendre que le siège historique de Marcq-en-Baroeul, près de Lille, a été remporté aux cartes en 1863 par Louis Lesaffre, cofondateur de la société avec Louis Bonduelle. Le tout dans le but de retisser les liens identitaires dans cette petite manufacture, devenue depuis une multinationale implantée sur les cinq continents.

Quête de sens

Point commun entre ces ouvrages : la place réservée aux hommes.« Très illustrés, avec de multiples entrées de lecture, ils mêlent les récits de vie, les témoignages ou les portraits de nombreux salariés, sans discrimination hiérarchique. Cela valorise les relations humaines »,explique Catherine Malaval, directrice de l'agence spécialisée Creapress. Selon ce docteur en histoire,« le principal atout du livre d'entreprise est d'être un bilan rétrospectif qui remet les pendules à l'heure en faisant comprendre le poids du passé dans les décisions actuelles. »Une recherche de sens qui a motivé la publication en octobre 2001 du livre commémoratif des cinquante ans de l'organisme de crédit Sofinco.« Avec le phénomène de surendettement, notre secteur a plutôt mauvaise presse. Conscient du malaise chez nos salariés, en proie également à des conflits générationnels, l'ouvrage présente notre métier comme le maillon d'une chaîne humaine bien plus large »,explique Jacques Chenivesse, responsable de la communication interne. Au fil des 141pages, les 4 000salariés redécouvrent que le crédit a permis aux Français de suivre les évolutions de la société, de la machine à laver à l'ordinateur. De quoi aussi leur faire comprendre la transformation des attentes des consommateurs. Mieux,« nos commerciaux l'utilisent comme faire-valoir auprès de nos clients importants »,se réjouit Jacques Chenivesse.

Mais l'écriture d'un livre d'histoire ne s'improvise pas. Depuis dix-huit mois, avec le concours de Creapress, Anne Vincent planche au site d'Ato Fina sur un ouvrage prévu en août prochain pour les cinquante ans de la branche chimie de Total.« Pas facile de repérer les faits marquants et de les mettre en cohérence, après une série de rachats et de changements d'organisation »,commente cette responsable de la communication du site, basé en Moselle.« D'autant qu'il n'y a jamais une seule Histoire, mais forcément une multitude de visions possibles d'une suite d'événements »,relève Patrick Fridenson, professeur à l'École des hautes études en sciences sociales. Pour ce directeur de la revueEntreprise et histoire, un ouvrage commandé par une société n'a rien d'une oeuvre académique :« Véritable outil de motivation, il vise des objectifs de mobilisation des salariés autour d'une histoire commune, plutôt valorisante. »

Éviter l'écueil de la propagande

Devant un tel enjeu d'image, les projets sont suivis par des comités de pilotage et de lecture, voire par le PDG en personne. D'où, parfois, quelques oublis peu glorieux. Chargé d'un livre pour Thomson en 1995, Patrick Fridenson raconte :« Malgré de longs mois de recherche, je n'ai jamais eu accès aux archives sur la vente des frégates à Taiwan. Une affaire que les salariés ont découvert plus tard dans la presse. »Même doute dans l'ouvrage publié en 2003 par Hutchinson, qui précise que Deng Xiaoping, ancien dirigeant chinois, a travaillé dans son usine de Montargis en 1922. Nulle trace pourtant de son activité militante, ni d'une éventuelle fiche de la direction le concernant !

L'histoire de l'entreprise, un outil de propagande ? Pas nécessairement.« S'il s'agit de propagande, le retour de flamme est immédiat de la part des salariés, souvent témoins des faits passés »,argumente Catherine Malaval. En 1997, elle a persuadé les dirigeants de Renault de ne pas éclipser la résistance des ouvriers en mai 1968 dans son livre sur les quarante-cinq ans de l'usine de Flins. Et Patrick Fridenson d'ajouter :« Sans un réel engagement de transparence de la part de la direction, c'est tout l'ouvrage qui risque d'être décrédibilisé. »La principale difficulté pour un auteur réside davantage dans l'absence d'archives. En effet, à chaque déménagement, les entreprises ont tendance à jeter des cartons entiers de documents. Pourtant, selon lui, l'entreprise n'a pas d'avenir sans regarder son passé dans les yeux !

En savoir +

>Textuel : www.editionstextuel.com (ouverture prochaine) et editionstex tuel@wanadoo.fr

>Creapress Éditions : www.creapress.fr et creapress@creapress.fr

>Revue Entreprises et Histoire, éditions Eska : www.eska.fr

Envoyer par mail un article

L'entreprise à livre ouvert

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W