Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

étude

L'heure de la sieste a sonné

01/07/2004

L'enquête européenne réalisée par Monster lève le voile sur la pratique de la sieste au travail. Un phénomène coûteux pour les entreprises.

Vous êtes-vous déjà endormi au bureau ? » La question posée en avril dernier à 21 000 internautes européens par Monster, le leader du recrutement en ligne, lève le voile sur un sujet encore tabou. Le phénomène concerne pourtant un Européen sur quatre ! La palme du « sommeil professionnel » revient aux Irlandais, dont 40 % déclarent avoir déjà piqué du nez sur leur lieu de travail. Les Britanniques arrivent seconds, avec 35 %. Quant aux Français, ils se placent dans la moyenne européenne, avec 27 %.

L'endroit le plus commun pour s'accorder un petit somme est le bureau (13 %), suivi par les réunions (6 %). Ce sont d'ailleurs les lieux préférés des Britanniques, qui sont 8 % à tomber régulièrement dans les bras de Morphée au travail. Mais les Français, eux, semblent leur préférer les toilettes (7 %).« Les personnes qui s'endorment voient diminuer leur productivité et la qualité de leur travail »,s'alarme Isabelle Noir, responsable de la communication de Monster France, qui s'étonne que les employeurs ne s'attaquent pas au problème.

3,50 euros pour un petit somme

La solution pourrait venir de Suisse. À Zurich, un « rest-point » (salle de repos) accueille chaque jour, entre midi et 14 heures, des dizaines de salariés désireux de s'offrir vingt minutes d'un repos réparateur. Des cabines dépouillées, un sommier confortable... Le tout pour 3,50 euros. Baptisé « power-nap » (littéralement « sieste énergétique »), ce concept a été inspiré en 2002 par une étude de l'Institut national de la santé américain louant les vertus de la sieste. Un point de vue qui peine pourtant à convaincre les employeurs hexagonaux. En attendant, 44 % des Français déclarent que rester éveillé toute la journée relève parfois du challenge.

Envoyer par mail un article

L'heure de la sieste a sonné

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.