Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

social

L'intranet s'ouvre aux syndicats

08/07/2004

Une loi récente autorise la diffusion d'informations syndicales sur l'intranet des entreprises. Des tracts électroniques... sous conditions.

Dexia Banque privée s'apprête à ouvrir son intranet aux... syndicats !« Nous négocions avec les représentants du personnel depuis le 10 juin »,confie Gildas Majault, responsable des relations sociales. Une initiative prônée par une disposition de la loi du 4 mai 2004 (1) qui autorise, avec l'accord de la direction, la mise à disposition d'informations syndicales sur les sites internes des entreprises et l'envoi de tracts électroniques. De France Télécom à La Poste en passant par Renault, des sociétés ont devancé l'appel du législateur. Premier bilan de cette petite révolution dans le dialogue social.

« Cela nous permet de diffuser en temps réel nos revendications auprès de salariés géographiquement éclatés. En tête, les cadres peu syndiqués et aux horaires décalés »,souligne Régis Blanchot, secrétaire fédéral Sud à La Poste. Dès novembre 2002, l'« espace syndicats » a pris place sur le portail intranet, i-Poste. Mieux, la direction a même financé trois jours de formation aux responsables des six sites syndicaux et leur a offert un ordinateur portable, permettant des mises à jour à distance.

Bornes interactives

Philanthrope, l'entreprise publique ? Pas vraiment.« Favoriser la communication des représentants du personnel contribue à l'amélioration des relations sociales dans l'entreprise »,justifie Vincent Relave, directeur de la communication du groupe La Poste. Sans parler du gain d'image auprès des salariés :« C'est un signe fort d'ouverture au dialogue avec les syndicats »,commente Thierry Garnier, président de l'Association française de communication interne.

Sur le terrain, le bilan reste pourtant mitigé. À la SNCF, pionnière depuis 1998, à peine un quart des 174 000cheminots disposent d'un ordinateur.« Des bornes interactives permettent un accès collectif à notre site. Mais leur nombre et leur fréquentation restent insuffisants »,observe Alain Bourezg, secrétaire général adjoint de la CFDT Cheminots. D'autant que les syndicats doivent respecter une charte de bonne conduite. Les attaques personnelles et autres diffusions d'informations non syndicales sont proscrites. Nul ne peut faire non plus d'envoi massif de courriels, puisque le code du travail impose une distribution des tracts en dehors des heures de bureau.

L'été dernier, Sud France Télécom s'est fait rappeler à l'ordre par la direction :« C'était suite à la mise en ligne d'un texte de soutien à José Bové, alors emprisonné »,soupire Verveine Angeli. La responsable du site, ouvert dès 2000, critique aussi l'absence d'interactivité et le manque de visibilité de son espace, perdu dans les méandres de l'intranet. Côté confidentialité, Marie-Françoise Le Tallec, secrétaire générale du Forum des droits sur Internet, pointe« les risques potentiels de " traçabilité " des échanges par la direction ». Une liberté surveillée qui a décidé la CFDT Cheminots à ouvrir, dès la rentrée, un second site Web. Mais cette fois, en externe...

(1) Autrement appelée Loi relative à la formation professionnelle et au dialogue social.

Envoyer par mail un article

L'intranet s'ouvre aux syndicats

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.