Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

étude

Les salaires 2004 à la hausse

16/09/2004

L'embellie conjoncturelle se répercute sur les rémunérations des commerciaux et professionnels de la communication.

Depuis six mois, l'économie a meilleure allure. Les fiches de paie des commerciaux, « marketeurs » et directeurs de la communication s'en ressentent, d'après l'enquête annuelle de Maesina International Search, cabinet de conseil en recrutement. Pourtant, si les salaires augmentent, leur progression est moins élevée qu'en 2003, sauf pour les « dircoms ». Le moral de ces derniers est au beau fixe : la hausse de leur salaire affiche 4,5 %, contre 1,9 % en 2003.« Les directions générales semblent plus soucieuses de l'image corporate et de la gestion des crises »,commente Jean-Michel Azzi, PDG de Maesina International Search. Quant aux hommes de marketing, tous niveaux confondus, ils s'en sortent mieux que leurs homologues commerciaux, avec 3,9 % d'augmentation en moyenne contre 2,8 % pour les seconds. Moins importantes que l'année dernière, leurs augmentations restent intéressantes, en regard d'une inflation autour de 2,2 %. Après avoir réduit leurs équipes, les entreprises cherchent donc à fidéliser leurs troupes.

Mais les augmentations de salaire ne profitent pas à tout le monde. Dans le marketing, la hausse pour les dirigeants est passée de 2,8 % à 3,5 % entre 2003 et 2004, de 3,5 % à 3,9 % pour les managers. En revanche, la progression salariale de leurs équipes a décru, de 6,3 % à 4,2 %. C'est l'inverse du côté des commerciaux, dont la rémunération des employés affiche une amélioration de 2,3 % à 2,9 %, alors que celles des managers et des dirigeants ont baissé de plus de 4 % à moins de 3 %.« La hausse de la part fixe est restée homogène entre les niveaux hiérarchiques, voire a progressé. Celle de la part variable a, par contre, diminué pour les équipes marketing ou les dirigeants commerciaux. Leurs objectifs ont été moins bien atteints que l'année dernière en raison notamment de la conjoncture »,commente Jean-Michel Azzi. D'autant que les critères d'évaluation varient selon l'organigramme. Les dirigeants marketing sont souvent focalisés sur les résultats, alors que les équipes ont plutôt des objectifs de volume, de parts de marchés ou de réalisation de projets.

Des critères plus qualitatifs pour la part variable

Autre enseignement : la part variable est plus que jamais un outil de management. Plus de 80 % des directeurs de communication en bénéficient, soit 10 % supplémentaires en 2004 ! Une tendance lourde qui touche plus de sept dirigeants et managers marketing sur dix, entre 80 % et 95 % du côté des commerciaux. Au-delà du chiffre d'affaires ou des marges, les critères d'évaluation deviennent qualitatifs, intégrant par exemple la rigueur d'organisation, la direction d'équipe ou l'esprit d'initiative.

Les secteurs phares ? L'agroalimentaire et les cosmétiques, où la communication et surtout le marketing sont rois, avec des hausses de salaires entre 20 % et 30 % supérieures à la métallurgie et à l'automobile. En face, les commerciaux sont mieux lotis dans l'informatique ou l'électronique. Au global, un directeur national des ventes gagne, suivant son âge, un total compris entre 95 600 et 143 000 euros tandis que le directeur marketing se situe entre 89 800 à 135 100 euros. Un poil en dessous .

Envoyer par mail un article

Les salaires 2004 à la hausse

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.