Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

35h, organisation

Télérama à l'heure du Monde

23/09/2004

La direction de l'hebdo vient d'engager des négociations pour faire passer le temps de travail de 32 à 35 heures.

La nouvelle est tombée cet été :Téléramaallonge la durée de son temps de travail.« Rien à voir avec une mesure de régression sociale »,assure son PDG, Bruno Patino. Certes, à la différence de Bosch, il ne s'agit en rien d'un chantage à l'emploi en vue d'un passage aux 39 heures. En juin, la direction de l'hebdomadaire a simplement décidé de rompre son accord prévoyant... 32 heures de travail. Motif invoqué : harmoniser le temps de travail avec celui du pôle de presse magazine du groupe Le Monde, le nouveau propriétaire du titre, en vue de réunir les salariés sur un même lieu. Difficile en effet de faire travailler ensemble deux services des ventes avec des statuts sociaux différents. Mais, selon les syndicats, devant la baisse de la rentabilité deTélérama, il s'agit aussi de remettre à plat un accord qui a entraîné une explosion de la masse salariale entre 1999 et 2000 (+18,4%). Une vingtaine d'emplois à temps plein avaient alors été créés pour compenser le passage aux 32 heures (13 embauches étant directement liées à l'accord).

Appliqué depuis mars 2000, l'accord négocié en 1999 est l'un des plus généreux de la presse française. En échange d'une baisse de 2,5 % de leur salaire, les salariés ont gagné une journée de temps libre par semaine. La plupart des 170salariés deTéléramaen profitent pour ne travailler que quatre jours dans la semaine, même s'ils peuvent capitaliser quinze jours ou alimenter un compte épargne-temps.« Cet accord permet aux gens d'avoir une vraie qualité de vie »,explique Luc Le Chatellier, délégué SNJ. Au point que le nouveau patron, venu duMonde, se serait étonné de la difficulté à réunir des salariés souvent en RTT.« Un magazine culturel,fait-on valoir au comité d'entreprise,se doit d'apporter à ses salariés un aménagement du temps de travail qui permette d'être curieux, de sortir, de faire des découvertes, etc. »

Gains de productivité

Le 14 septembre, direction et syndicats ont engagé les premières négociations pour arriver, dans un délai légal de douze mois, à un accord sur les 35 heures. Le dialogue s'annonce délicat car un sondage réalisé auprès de 80 % du personnel concerné a montré que 92 % des salariés sont hostiles à un passage de 32 à 35 heures. ToutTéléramaa donc fait bloc, y compris les journalistes qui ne comptent pas leur temps de travail, et ce même si la direction a laissé filtrer qu'elle pourrait revenir aux salaires des 39 heures (en renonçant à la baisse de 2,5 %).« Pas d'accord,répond Luc Le Chatellier,une augmentation de 8,5 % du temps de travail doit entraîner une hausse de rémunération de 8,5 %. »

La mesure se révélera-t-elle alors antiéconomique ? Non, bien sûr, car il y a des gains de productivité à la clé. Selon le délégué SNJ, il s'agit de faire des économies sur les CDD et les piges induits par les 32 heures. Et la modification du contrat de travail permettra aussi à la direction de voir quelques personnes prendre leurs indemnités de départ. Tout dépendra donc de la souplesse avec laquelle s'appliquera le nouvel accord des 35 heures. Préservera-t-il le confort de vie auquel sont attachés les salariés deTélérama?« Cinq journées de sept heures seraient un retour déguisé aux 39 heures »,prévient Frédéric Godec, délégué de Sud. Pour s'en prémunir, les syndicats ont demandé un audit à la société Alpha Conseil. De l'avis général, les difficultés du Monde (lire l'encadré) incitent les salariés à la méfiance.« Les gens mettent les 35 heures sur le compte de l'arrivée du Monde,conclut Frédéric Godec.Et ils avaient déjà le sentiment de financer ce journal par la trésorerie deTéléramaou la vente du parc immobilier des Publications de La Vie catholique.»

Envoyer par mail un article

Télérama à l'heure du Monde

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.