Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

recrutement

L'Oréal ou la stratégie du jeu de rôle

02/12/2004

Pour attirer les talents, le géant des cosmétiques lance la cinquième édition de son « business game », un jeu de rôle financier baptisé L'Oréal e-Strat Challenge.

Ont-ils l'étoffe d'un grand patron ? Réponse en janvier pour plus de 5 000étudiants qui se sont lancés, depuis le 17 novembre, dans le L'Oréal e-Strat Challenge, le « business game » du leader mondial des cosmétiques. La cinquième édition de ce jeu oppose sur le Web des jeunes de l'université de Fudan en Chine à ceux d'Harvard aux États-Unis ou d'HEC en France. Durant cinq semaines, par équipe, les étudiants en marketing, communication et autres futurs commerciaux prennent les rênes virtuelles d'une entreprise internationale de cosmétiques. Objectif : réussir les lancements de produits, peaufiner le portefeuille de marques, ficeler le meilleur business plan... Le tout pour faire monter le cours de l'action.

Sur les tableaux de bord du site consacré à l'événement : part de marché des concurrents, études de consommation, brevets détenus, etc. Sans parler des alertes : la vente sur le Web explose, faut-il se lancer sur le créneau ? Chaque semaine, les équipes prennent leurs décisions stratégiques. Le 31 mars prochain, les finalistes mondiaux présenteront leur modèle au comité de direction de L'Oréal. Premier prix : un voyage d'une semaine vers la destination de leur choix. Mais surtout un job ou un stage à la clé.

Concret et ludique

Intérêt bien compris du côté de L'Oréal :« Le jeu est une excellente vitrine auprès des étudiants. C'est aussi l'occasion de juger en situation le potentiel et les compétences d'un jeune avant de l'embaucher »,explique Jean-Claude Legrand, directeur du recrutement monde du groupe, qui n'a pas hésité à consacrer 500 000 euros à la communication du jeu, réalisée par Mediasystem (groupe Publicis). Depuis des mois, les affiches tapissent les murs des campus. Un spot TV a même été diffusé sur Euronews de septembre à octobre dernier.

Bilan ? 2 500 étudiants inscrits aux sélections en 2000, 37 000 quatre ans plus tard. Mieux : sur 1 400recrutements en 2004, 100 jeunes diplômés l'ont été par le biais du jeu.« Une occasion de montrer, tout en s'amusant, de quoi on est capable »,se félicite Georges Krombach. Semi-finaliste en mars dernier, cet ex-étudiant en deuxième année à HEC a, depuis, décroché un stage de six mois chez L'Oréal.

Les écoles se laissent aussi séduire. Cette année, une quinzaine de professeurs dans le monde, dont deux à l'Edhec et à l'Essec, intègrent à leur pédagogie un dérivé du jeu, le L'Oréal Academic Challenge.« Un cas de pilotage d'entreprise à la fois concret et ludique, qui complète nos cours théoriques. Les résultats du jeu comptent pour la notation de fin d'année »,se félicite Sylvie Jean, responsable du département marketing de l'Edhec à Lille.

Mais L'Oréal n'est pas seul sur le créneau. Shell l'a précédé de presque dix ans avec son Gourami Business Challenge. En 2004, Danone les a rejoints avec son jeu, Trust. De PricewaterhouseCooper à Carrefour, les entreprises sponsorisent Euromanager, sans doute le plus vieux « business game » du monde (1979). Pour séduire le coeur des jeunes talents, la lutte entre recruteurs est tout sauf virtuelle.

En savoir +

>www.estrat.loreal.com

>www.shell.com

>www.euromanager.fr

>www.trustbydanone.com

Envoyer par mail un article

L'Oréal ou la stratégie du jeu de rôle

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies