Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Recrutement

Bouche-à-oreille et réputation

13/01/2005

Bertrand Baret est associé senior au cabinet Roland Berger, l'un des leaders du conseil en management et en stratégie, avec 1 700 collaborateurs dans le monde et un chiffre d'affaires de 530 millions d'euros en 2003.

Comment l'un des leaders mondiaux du conseil en management et en stratégie communique-t-il vers ses cibles de recrutement ?

Bertrand Baret.Nous ne menons pas d'action de communication en termes de RH, ni campagne de presse, ni affichage. Cela ne nous rapporterait pas de CV suffisamment ciblés. Nous évoluons dans un marché exigeant, relativement étroit, où beaucoup de gens se connaissent et où nos clients comme nos futurs collaborateurs savent quels types d'actions et projets nous réalisons.

Vous ne menez aucune action de communication ?

B.B.Bien sûr que si ! Nous sommes reconnus pour des avis ou des décisions dans des opérations de fusion-acquisition, de stratégie industrielle ou marketing dont on parle assez souvent dans les journaux. C'est donc principalement à titre d'expert que nous intervenons dansLes ÉchosouLa Tribune. Un cabinet-conseil vit de sa réputation. La nôtre s'est construite autour de notre expertise, de la notion de dynamisme, de croissance forte, etc. C'est ce qui constitue notre attractivité, notre image de cabinet qui monte. Voilà pourquoi, durant la crise du secteur, au début de la décennie, nous avons connu une croissance positive. Et, depuis dix-huit mois, nous progressons à un rythme de 30 % de croissance annuelle.

Quels sont vos concurrents en matière de recrutement ?

B.B.Des cabinets comme McKinsey ou le Boston Consulting Group, mais aussi les grandes banques d'affaires françaises ou européennes. Nous sommes numéro quatre en France, mais nous souhaitons gagner une place dans les deux à trois ans à venir. Nous serons alors vraisemblablement conduits à communiquer autrement, notamment en matière de ressources humaines.

Envoyer par mail un article

Bouche-à-oreille et réputation

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.