Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Formation

24 heures pour devenir créatif

13/01/2005

Le directeur du planning stratégique de Carat, un responsable de la communication de la SNCF et une dizaine d'autres communicants s'étaient donné rendez-vous pour un stage de créativité de la société Gimca.

Carat en mal de créativité ? Fin 2004, le groupe médias, propriété du britannique Aegis, a vu KR Media, un concurrent monté par ses anciens coprésidents Europe, Bruno Kemoun et Eryck Rebbouh, lui rafler les budgets de LVMH, Ferrero et Bouygues Telecom. Pour redresser le tir, Yves Siméon, directeur du planning stratégique d'Aegis Media France, et un collègue de Carat Sponsoring se sont inscrits au « marathon créatif » organisé par la société Gimca.« Nous venons piocher des idées »,confie-t-il. Vingt-quatre heures de formation aux mécanismes mentaux des innovateurs, le tout pour 1 000 euros. Coup de bluff ou véritable exploit ? Vérification sur place.

La méthode à « Papsa »

Au Moulin d'Andé, sur les berges de l'Eure, les hommes de Carat rejoignent un responsable de la communication de la SNCF, un designer free-lance, un marketeur de Laboratoire Roche et des chargés de l'innovation de France Télécom ou du CNRS. Les stagiaires se présentent en décrivant une carte imagée de manière analogique.« Un exercice d'association d'idées afin de libérer sa créativité »,lâche Hubert Jaoui, fondateur de Gimca. Puis il les invite à élaborer des« pensées magiques ». « Imaginez d'abord une idée stupéfiante et irréalisable »,lance-t-il avant d'expliquer que la dialectique de tout créateur repose sur un état d'esprit« possibiliste »,où le « non » et les « mais » sont proscrits. Sa méthode ? Le « Papsa », pour Perception, analyse, production, sélection et application.« C'est le processus mental de la création. Une fois le sujet posé sur le papier, on y associe des idées ou des mots en spirale, par analogie ou écriture automatique. Puis, on organise la pensée à l'aide de papiers autocollants ou de tableaux à multientrée »,explique l'animateur.

Cette démarche en entonnoir débouche sur des solutions, des plans d'action et des tests de validation.« Les cours sont un peu fouillis mais le processus créatif est applicable à nos métiers »,réagit à chaud Yves Siméon (Aegis Media)« J'ai pris conscience de mon mode de pensée par analogie »,indique Christophe Gay (SNCF). Peut-on pour autant devenir créatif en vingt-quatre heures ?« Non. Le stage permet surtout de lever les inhibitions face à une démarche dont je me sentais incapable »,analyse Florence Lhenry (Laboratoire Roche). Un premier pas pour réveiller le créateur qui sommeille en chacun de nous.

Envoyer par mail un article

24 heures pour devenir créatif

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.