Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les chasseurs de têtes dans la communication

04/09/1998

Au commencement, il y avait Eva Bach, incontournable du recrutement dans le domaine de la communication en France depuis plus de quatorze ans, Marketing Search et quelques autres. Depuis le début de l'année, ils sont de plus en plus nombreux à investir le secteur. Le généraliste Michaël Page a ainsi créé, début 1998, une division spécifique, tandis que le groupe Boyden, spécialiste du top management, vient de confier à Aldo Arroni, député au Parlement européen et ancien acolyte de Silvio Berlusconi, un poste de directeur associé axé sur les métiers de la communication.«Le recrutement sur ce secteur était assuré par la cooptation,explique ce dernier.Bien peu d'entreprises en Europe avaient recours aux conseils extérieurs. L'internationalisation croissante de leur activité, notamment dans l'audiovisuel, ne les autorise plus à limiter leur recrutement à leurs seules connaissances. D'autant que de nouveaux acteurs, issus d'autres métiers - comme la banque, les télécommunications ou l'informatique - ont investi le secteur en ayant besoin d'autres compétences que celles que peuvent leur offrir les hommes de communication. Le conseil extérieur leur permet d'élargir leur champ de recrutement à d'autres profils et à d'autres pays.»Fort de ses vingt ans d'expérience dans différents groupes de communication italiens et de sa participation à la commission Culture et Médias au Parlement européen, Aldo Arroni concentrera toute son activité de consultant à l'univers de la communication et des médias. Il est à ce jour le seul, au sein du réseau mondial Boyden, à s'y consacrer entièrement. Ce qui explique qu'un groupe international de télévision commerciale lui a confié le recrutement de son représentant pour la chaîne qu'il implante dans les pays de l'Est.

Besoin de nouvelles compétences

Chez Michaël Page, la démarche a été plus pragmatique.«Nous avons commencé il y a trois ans avec des missions ponctuelles,explique Julien Fournaise, manager de la division Commercial et Marketing.Depuis le début de l'année, un département spécifique, pour lequel travaillent quatre consultants, a été mis en place. Si la communication n'est pas encore un domaine exclusif, elle est devenue un axe de développement prioritaire.»Convaincu du dynamisme retrouvé du secteur, Julien Fournaise prétend lui aussi que le recrutement par réseau a atteint ses limites.«Les agences du secteur ont aujourd'hui besoin de compétences nouvelles qu'elles ne peuvent trouver seules. C'est ainsi que nous avons aidé Wunderman Cato Johnson à créer son équipe spécialisée dans les bases de données.»Ce sont les agences de communication publicitaire et les agences de hors-médias qui constituent la clientèle principale du cabinet, essentiellement pour des fonctions commerciales et marketing.«Que la concurrence s'organise? C'est extrêmement dynamisant!»,s'enthousiasme Eva Bach, à la tête d'une équipe de trois consultants spécialisés. Et cela apporte incontestablement la preuve que le marché du recrutement sur le secteur de la communication est plus que jamais en train de se professionnaliser.

Envoyer par mail un article

Les chasseurs de têtes dans la communication

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.