Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Réseaux

6-Les épicuriens du WBC

10/02/2005

Chaque mois, à l'hôtel Georges V, des centaines de patrons trinquent de concert. Le Wine & Business Club permet de déguster des grands crus tout en étoffant son carnet d'adresses.

In vino veritas » ! Chaque mois à l'hôtel parisien Georges V, le Wine&Business Club (WBC) rassemble plus de cinq cents cadres et grands patrons autour de bonnes bouteilles : Château Margaux, Domaine Bouchard, Clos de la Coulée de Serrant... Des crus prestigieux pour des épicuriens d'influence, du créateur Pierre Cardin à Alain Metternich, PDG de Di Group, en passant par Gilles Pelisson, à la tête de Bouygues Telecom, ou Christophe Aulnette, aux commandes de Microsoft France. De quoi mêler l'utile à l'agréable pour étoffer son carnet d'adresses et surtout se rendre des petits services.

Lancé en 1991 par Alain Marty autour d'une cinquantaine de membres, le club en compte aujourd'hui trente fois plus, «tous dirigeants ou cadres supérieurs qui viennent glaner des informations, rencontrer de futurs patrons ou faire des affaires dans une ambiance conviviale», souligne l'organisateur de ces rendez-vous gastronomiques. À 19 heures tapantes, les bouchons sautent sous les dorures du salon du Four Seasons Georges V. Une heure plus tard, une conférence-débat s'ouvre autour d'invités prestigieux comme Claude Bébéar, Jean-Claude Trichet ou Nicolas de Tavernost. Place ensuite au dîner, mitonné par le cuisinier Philippe Legendre, qui a obtenu trois étoiles au guide Michelin.

Un lieu d'échange

Ces agapes ne sont pas réservées à une élite. Pour entrer au club, le double parrainage n'est pas si difficile à surmonter, à en juger par le nombre d'adhérents qui bénéficient d'une cotisation payée par leur entreprise. D'autant que les portes restent grandes ouvertes aux invités des membres. «L'occasion de renforcer nos relations avec de grands clients ou prestataires», se félicite Stéphane Nègre. Le responsable des marchés professionnels d'Intel France y invite les directeurs généraux de Thomson, France Télécom ou La Croix-Rouge. Parfois, Isabelle Ferdane, la directrice communication d'Intel, y convie des journalistes de LCI ou desÉchos.

Ce brassage d'industriels, de financiers ou de directeurs marketing ravit les communicants : «Je m'aère l'esprit et le palais tout en glanant des informations auprès de patrons de tous les secteurs», explique Alain Metternich. Membre depuis quatre ans, le PDG de DI Group (filiale de LVMH détenantLa Tribune,Investiret Radio classique) utilise aussi le Wine&Business Club «comme une incentive pour féliciter des salariés». Même intérêt pour Philippe Gaumont, le PDG de l'agence FCB, qui se souvient avoir discuté de la communication de crise avec Christian Picard, le patron de Buffalo Grill. «Les échanges partent sur le vin puis dérivent vers le business», explique le publicitaire, inscrit depuis 2003, avant de souligner ne pas avoir encore décroché de contrat par ce biais.

D'autres ont été plus chanceux. L'ex-directeur d'Equant a trouvé un job entre deux lampées de Château Bel-Air. «J'ai interviewé sur scène Jimmy Anidjar, le patron d'Oracle. Peu de temps après, je travaillais pour lui», confie Jacques Lasisz. Reconverti depuis dans le conseil, il a déniché ses premiers clients parmi les membres du WBC. En décembre dernier, Dominique Richard, président du groupe Hédiard, a organisé une vente privée réservée aux adhérents. Mieux, Patrick Perrin, directeur des enceintes Bose France, a équipé la sonorisation du siège social de Jaguar, à la suite d'une rencontre autour d'un verre. Mais Jean-Pierre Thibaud, directeur de la communication du constructeur automobile, préfère parler «du stage d'oenologie décroché pour sa fille auprès d'un vigneron», puis d'enchaîner sur une «consommation toujours limitée d'alcool lors des soirées». Le vin est bien sûr consommé avec modération entre épicuriens de bonne compagnie.

En savoir +

>www.winebusinessclub.fr

>Clubs et réseaux d'influence, par Alain Marty, Cherche-Midi, 18E.

Envoyer par mail un article

6-Les épicuriens du WBC

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies