Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

recrutement

Pour l'Apec, les entreprises ont du mal à soigner leur timidité

17/02/2005

Après une année morose pour les embauches de cadres dans la communication et le marketing, les recruteurs sont prudents pour 2005, selon le focus emploi Apec-Stratégies.

La communication et le marketing seraient-ils les parents pauvres de la reprise ? Tout porte à le croire, selon l'enquête annuelle de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), réalisée auprès de 11 000 recruteurs du privé. Si les embauches, toutes fonctions confondues, ont décollé de 3,9 % en 2004, celles des cadres du marketing et de la communication ont chuté respectivement de 19,4 % et 22,2 % !« Les deux métiers sont touchés par le gel des budgets. Pour garder leurs parts de marché, les recruteurs misent davantage sur les commerciaux de terrain »,explique Pierre Lamblin, directeur des études à l'Apec.

La prime à l'expérience

Les perspectives pour 2005 ?« La dégradation du marché semble enrayée mais les indicateurs de croissance sont revus à la baisse »,répond Pierre Lamblin. Du coup, la prudence règne chez les recruteurs qui prévoient, dans l'hypothèse la plus optimiste, d'augmenter de 17 % leurs embauches dans le marketing, à 3 400 recrutements. Au pire, ils anticipent une diminution de 3 %, avec 2 800 postes à pourvoir. Même précaution du côté de la communication et de la publicité, avec 1 300 à 1 500embauches, soit une fourchette de - 7 % à +7 % par rapport à 2004.« Les recruteurs naviguent à vue dans une conjoncture instable »,commente le directeur des études de l'Apec.

Avec 45 % des recrutements, les cadres expérimentés tirent le mieux leur épingle du jeu. Derrière, les candidats totalisant d'une à cinq années d'expérience représentent 34 % des embauches.« Les moins bien lotis sont les jeunes diplômés, qui doivent souvent multiplier les stages pour séduire un recruteur »,observe Pierre Lamblin. Un bac + 4 sur deux reste sur la touche huit mois après sa sortie de l'école !

Envoyer par mail un article

Pour l'Apec, les entreprises ont du mal à soigner leur timidité

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.