Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ressources humaines

L'entreprise au féminin

10/03/2005

D'IBM à France Télécom, les grandes entreprises s'intéressent de plus en plus à leurs salariées. C'est ce qui ressort d'un bilan sur quatre ans du Cercle InterElles.

Le 8 mars, le Cercle InterElles a célébré la journée de la Femme à la Cité internationale universitaire de Paris. Lancé fin 2001 par Catherine Ladousse, alors directrice de la communication d'IBM France, et Marie-Claude Peyrache, son homologue de l'époque à France Télécom, ce réseau interentreprises milite pour la diversité des sexes dans les secteurs technologiques.« L'idée nous est venue d'unir nos forces pour favoriser l'égalité des chances avec les hommes »,raconte Catherine Ladousse, aujourd'hui directrice de la communication PMI et PME d'IBM pour l'Europe et le Moyen-Orient. Schlumberger et General Electric Healthcare ont immédiatement répondu à l'appel. Air liquide, l'Agence spatiale européenne et EDF ont rejoint leurs rangs. EADS et Alcatel leur emboîteraient le pas.

Une fois par mois, le Cercle InterElles réunit une quinzaine de représentantes de ces sociétés pour échanger des expériences et plancher sur les projets à soumettre à leur direction générale.« En quatre ans, les programmes de lutte contre la discrimination entre les sexes commencent à porter leurs fruits »,explique Marie-Claude Peyrache, qui a quitté l'été dernier ses fonctions chez France Télécom.

Télétravail et parrainages

En 2000, elle a créé le courant Femmes au sein de l'association des cadres supérieurs et dirigeants de l'opérateur. Ce cercle s'attache à promouvoir les recrutements féminins, à étudier les écarts de rémunération et surtout à adapter les plans de carrière. En 2003, l'entreprise a lancé un programme de « mentoring », où des seniors volontaires conseillent les femmes à haut potentiel. Bilan ? À France Télécom, les femmes représentent 37 % de l'ensemble des effectifs, mais surtout 30 % des cadres.

Même satisfaction chez IBM France.« L'organisation du travail s'est adaptée aux contraintes féminines »,explique Catherine Ladousse, qui a lancé en 1998 le réseau Elles. Au programme : séances de coaching, télétravail ou parrainage lors des retours de congé maternité. Zohra Dali en a bénéficié.« Bloquée chez moi de juin 2002 à mars 2003 à cause de la grossesse de mes jumeaux, je suis restée connectée à l'intranet de l'entreprise. Cela m'a permis de garder un contact quasi quotidien avec mes équipes et de faciliter mon retour »,raconte la responsable de la communication d'IBM. Après l'accouchement, l'entreprise propose même des nounous aux salariées. Mais, surtout, la promotion des femmes fait partie des objectifs annuels de tous les managers.« L'impulsion doit venir de la direction générale »,commente Catherine Ladousse. Le PDG d'IBM France, Françoise Gri, est... une pédégère.

Envoyer par mail un article

L'entreprise au féminin

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.