Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Réseaux

15-L'Insead, c'est tout un monde

28/04/2005

Le MBA de l'Insead est aussi connu que celui d'Harvard. Son réseau d'anciens, présent dans le monde, en fait l'un des plus internationaux de l'Hexagone.

C'est l'un des meilleurs MBA (« Master of Business and Administration ») du monde. Le seul « français », si l'on peut attribuer une nationalité à des promotions issues de soixante-douze pays ! L'Insead, basée à Fontainebleau (Seine-et-Marne), est une formation à part parmi les grandes écoles françaises. À vrai dire, l'ex-Institut supérieur européen des affaires, qui a gardé son nom, très lisible à l'international, ne chasse pas dans la même catégorie. Ses étudiants, déjà passés par des écoles prestigieuses, ont en moyenne cinq ans d'expérience professionnelle. Cadres dans des entreprises internationales, souvent polyglottes et ayant parfois passé quelques années dans des filiales éloignées du siège, les Insead ont d'abord le profil de « citoyens du monde ».

« Nos associations d'anciens sont présentes sur tous les continents,confirme Joëlle du Lac, directrice des anciens de l'Insead.Des bureaux viennent d'ouvrir en Malaisie et en Thaïlande. Le réseau compte de nombreux diplômés en Amérique du Nord et en Asie. »Conséquence de l'ouverture du campus à Singapour en 2000, la vocation européenne de l'Insead s'est mondialisée. Soixante pour cent des anciens sont encore européens, mais leur proportion diminue chaque année. Aujourd'hui, sur les huit cent trente diplômés annuels du MBA, les plus nombreux sont indiens et chinois. Dix pour cent à peine sont français. Une situation qui rend bien compte de la mission de l'école : « Promouvoir un apprentissage non dogmatique qui réunit les gens, les cultures et les idées du monde entier. »

Aucune aide publique

Au nombre de ses valeurs, cette diversité, devenue le Graal de toutes les « business schools », l'esprit d'entreprise et l'indépendance. L'Insead ne reçoit aucune aide publique, un défi pour une institution dont le coût de fonctionnement dépasse 120 millions d'euros par an. En 2000, le MBA a ainsi procédé à une levée de fonds de ce montant auprès de sponsors privés et une nouvelle campagne a été lancée en octobre dernier, pour 200 millions d'euros, soit le plus important de tous les temps pour une école basée en Europe. Proche d'entreprises comme Shell, McKinsey ou les laboratoires Roche, l'Insead aurait déjà recueilli 66 millions d'euros.

Le réseau d'anciens joue à plein pour défendre cette autonomie. Un lobby ?« Sans être aussi puissant que celui des grands corps, il est très actif »,affirme Jean du Lac, président de l'Alumni Association en France. Des grands patrons sont passés par l'Insead, tel Lindsay Owen-Jones, président de L'Oréal, ou Olivier Huart, PDG de Cegetel.« Nos anciens sont présents dans l'industrie,précise Jean du Lac.Moins dans la communication ou les médias. »Avec quelques exceptions comme Helen Alexander, directrice générale du groupe The Economist, ou Francis Morel, directeur général duFigaro... « Les réseaux médiatiques restent très nationaux »,rappelle Marie-Laure Mine, directrice générale adjointe d'Interdeco France et ancienne du MBA. L'association française, qui organise des petits déjeuners débats en partenariat avecLes Échos,a d'abord de l'influence dans les milieux d'affaires.

Au niveau mondial, les associations organisent six cents événements par an, dont les réunions de promotion sur les deux campus, et le Bal des MBA, en mai. Ce sont les clubs qui animent les quarante et une associations nationales. En France, consacrés aussi bien aux télécoms qu'à l'innovation ou au golf, ils se réunissent à espaces réguliers dans les nouveaux locaux de l'association, près de l'Étoile, à Paris. Son président veut en faire un lieu de rencontre pour les anciens installés en France ou pour ceux de passage dans la capitale.

En savoir +

>www.insead.edu

Envoyer par mail un article

15-L'Insead, c'est tout un monde

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies