Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Une profession précarisée

19/05/2005

« En dix ans, la proportion entre stabilité et précarité s'est inversée », note François Boissarie, du SNJ. La part de contrats à durée indéterminée parmi la dernière promotion de journalistes ne dépasse pas 30 % à l'ESJ, 20 % à l'IUT de Bordeaux, et est partout ailleurs inférieure ou égale à 10 %, d'après les déclarations des diplômés collectées par les écoles (hors Cuej, IFP, ICM et ECJM, pour lesquels Stratégies n'a pu obtenir de chiffres). Ce sont donc plus de trois jeunes journalistes sur quatre qui « courent » la pige ou le CDD. Le nombre déclaré de chômeurs est faible (11 % au maximum). Il est vrai que l'on peut être à la fois pigiste (pour le CV) et demandeur d'emploi (pour les droits Assedic) sans tricher avec personne... Comme le montre le décalage entre les chiffres de la Commission de la carte professionnelle (1 754 demandeurs d'emploi pour 36 148 journalistes) et ceux de l'ANPE, qui recense 8 318 personnes en quête d'un poste de rédacteur...

Envoyer par mail un article

Une profession précarisée

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.