Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

parité

Rébellion féminine au sein de l'AFP

19/05/2005

Des journalistes de l'Agence France Presse s'insurgent contre l'absence de femmes aux postes hiérarchiques.

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Le 2 mai, l'Agence France Presse (AFP) diffusait un communiqué provenant de 232journalistes femmes, qui disaient« s'insurger contre l'inégalité salariale et les disparités d'évolution de carrière entre les hommes et les femmes qui prévalent à l'AFP ». « Nous réclamons l'ouverture de négociations entre la direction et les syndicats sur l'égalité hommes-femmes, comme le prévoit la loi Génisson de 2001 »,affirment les signataires, soutenues par 81 de leurs collègues masculins. Une information passée presque inaperçue dans les médias français, mais relayée par CNN, qui y a consacré un reportage de vint minutes.

Pourquoi pousser ce coup de gueule maintenant ?« L'initiative a été l'objet d'un lent mûrissement,raconte Michèle Léridon, chef des informations sociales de l'AFP.Le déclencheur a été le renouvellement des instances dirigeantes : depuis début 2005 ont été nommés un directeur de rédaction, un directeur de l'information et un rédacteur en chef central France. Tous des hommes. »

Au départ lancée par une poignée de journalistes, la pétition fait vite boule de neige. Le « plafond de verre » serait-il si épais à l'AFP ?« Le système est relativement transparent : quand un poste à l'étranger est proposé, on fait un appel à candidatures, et les noms des postulants sont affichés,explique Michèle Léridon.Nous avons néanmoins l'impression que, pour ce type de postes, le niveau d'exigence est plus élevé pour les femmes, auxquelles le comité de rédaction, décisionnaire, trouve toujours quelque chose à redire : trop de caractère, inquiétudes vis-à-vis de la vie familiale, etc. »

Nominations à venir

Le comité de rédaction est composé uniquement d'hommes : pour y accéder, il est nécessaire d'être à un poste de direction. Et comme il n'existe pas de femmes directrices...« Nous nous interrogeons sur la possibilité de féminiser ce comité, sans pour autant nommer " la femme de service " »,souligne Michèle Léridon. La direction de l'AFP s'est dite ouverte au débat et consciente du problème. Une directrice de l'information devrait être nommée en juin. Les signataires de la pétition, épaulées par l'Association des femmes journalistes, comptent en tout cas élargir le débat à l'ensemble de la profession, où la question reste toujours d'actualité.

Envoyer par mail un article

Rébellion féminine au sein de l'AFP

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.