Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

22-Des patrons sans cravate

01/09/2005

Croissance plus, une association d'entreprises, joue le rôle de poil à gratter du patronat français. Mais l'entrée, cet été, de son président à la direction du Medef, a jeté un doute sur sa ligne...

Croissance plus a-t-il perdu son âme ? La question était sur toutes les lèvres, le 12 juillet dernier, au Cercle du bois du Boulogne, où le très médiatique club d'entreprises à fort potentiel tenait son séminaire d'été. Une semaine plus tôt, son président, Charles Beigbeder, frère de Frédéric et patron de Poweo, est entré au comité exécutif du Medef. L'initiative ne fait pas l'unanimité parmi ses jeunes et ambitieux membres. « Impossible de garder notre discours décalé et apolitique », critiquent certains. « C'est l'occasion de mieux faire valoir nos idées », leur répondent les autres. Pour calmer les esprits, Charles Beigbeder vient de passer la main à Geoffroy Roux de ­Bezieux, PDG de The Phone House, tout en devenant vice-président de l'association.

Un esprit d'entrepreneur...

Créée en 1997 par Denis Payre, alors dirigeant de Business Object, Croissance plus se veut à l'opposé des organisations classiques. « Pas de cravate, ni de langue de bois », lâche Édith Henrion d'Aubert, directrice générale de l'association. Le credo de l'association : moderniser l'image du patronat, soutenir la création d'entreprises et partager les fruits de la croissance avec les salariés. Novateur, le message séduit vite les médias et les hommes politiques. Mais l'explosion de la bulle Internet porte un coup fatal à de nombreuses sociétés high-tech. Croissance plus se tourne alors vers d'autres secteurs, comme ceux de la communication et des médias.

En multipliant son chiffre d'affaires par neuf en dix ans, Frédéric Bedin, le patron du Public Système, est accueilli à bras ouverts. « Nous partageons tous le même esprit d'entrepreneur », se félicite-t-il. En octobre dernier, Charles Beigbeder a parrainé Francis Jaluzot, fondateur de Sports Médias et Stratégies, éditeur du magazine Sport. Depuis deux ans, le chiffre d'affaires est passé de 3 à 9 millions d'euros, en pleine crise de la presse... « Pas facile d'innover dans un pays qui reste trop jacobin », pointe celui qui a lancé dans l'Hexagone le gratuit 20 Minutes.

À coups de séminaires, de voyages organisés et de dîners-débats, ce laboratoire d'idées bouillonne. Cinq groupes de travail planchent chaque mois sur le financement d'entreprise, l'innovation ou la croissance responsable. Lors des dîners du club, les membres échangent librement avec des invités prestigieux, comme Jean-Pierre Raffarin ou Laurent ­Fabius. Croissance plus invite aussi des hommes de médias, d'Alain Weill, président de RMC, à Nicolas de ­Tavernost, PDG de M6. Le 14 octobre prochain, c'est Nicolas Sarkozy qui se frottera à l'exercice devant un parterre de journalistes.

... au franc-parler

Cette couverture médiatique profite naturellement aux membres. « La presse me sollicite souvent pour interviewer des patrons dynamiques », confie Édith Henrion d'Aubert. Ainsi en mai dernier, Hugues Souparis, PDG d'Hologram Industries, est passé au 20 Heures de TF1. Deux mois plus tard, il était cité dans le magazine Capital. « L'ambiance informelle est aussi propice à l'échange de conseils ou de bons tuyaux », se réjouit Arnaud Dassier, directeur associé de l'agence de communication L'Enchanteur des nouveaux médias.

Arnaud Dassier ou Francis Jaluzot se félicitent de l'arrivée de Charles Beigbeder au Medef. Mais leur camarade Hugues Souparis ne partage pas cet avis. Et Charles Beigbeder de trancher : « À nous de réinventer notre discours pour rester les trublions du patronat français.» Début 2006, l'association remettra au gouvernement ses propositions pour redynamiser la France. L'occasion de prouver que le réseau n'a rien perdu de son franc-parler...

Envoyer par mail un article

22-Des patrons sans cravate

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies