Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La communication interne reconnue

15/09/2005

Dans une conjoncture instable, la fonction communication interne devient très stratégique.

En cinq ans, les responsables de la communication interne ont acquis leurs lettres de noblesse dans l'entreprise. Leur mission n'en est que plus épineuse. Tel est en substance le bilan tiré par l'étude d'Inergie Opinion, menée cet été auprès de trois cent six professionnels.

« Les communicants internes se montrent plus sereins qu'en 2000, date de la précédente édition de notre enquête. Après s'être professionnalisés, ils se sentent mieux reconnus par leurs dirigeants, même si leurs moyens sont encore perçus comme insuffisants », commente Catherine Broyez, directrice des études chez Inergie Opinion. De fait, seulement 28 % des responsables de la communication interne (RCI) souhaitent une meilleure reconnaissance de la direction générale. « La fonction est devenue hautement stratégique. Après les vagues de fusions et d'acquisitions, les salariés sont victimes d'une perte de repères. Leur lien avec l'entreprise s'est distendu. Au-delà de leur rôle de médiateurs, les RCI sont devenus de véritables consultants auprès des différents départements de l'entreprise. »

Valoriser les qualités comportementales

Leur mission est aussi plus que délicate. « Sensibiliser le personnel aux enjeux de l'entreprise » et « répondre au besoin d'information des salariés » restent les deux priorités des communicants internes. Mais, en cinq ans, « accompagner le changement » est devenu leur troisième prérogative. Un bon de six places dans le classement de leurs principaux objectifs ! « Nos études révèlent aussi que 46 % des salariés ne partagent pas les valeurs de leur entreprise », pointe Catherine Broyez. Ainsi, « développer une culture commune » devient impératif dans une conjoncture instable.

Pour relever ces nouveaux défis, les professionnels valorisent davantage les qualités comportementales - écoute, relationnel, diplomatie, négociation, ténacité, persévérance - que la maîtrise des techniques de communication, considérées comme acquises. « Informer le personnel avant l'extérieur » n'est plus un souci pour eux, grâce à la réactivité offerte par l'intranet, qui s'est généralisé depuis les cinq dernières années. Le Web n'a pas pour autant enterré le papier, puisqu'une newsletter sur trois, créée récemment, est imprimée. Mais aujourd'hui, l'enjeu réside dans la mise en musique des différents supports. Un regret pourtant : si les communicants se montrent satisfaits de la réactivité et de la pédagogie de leur communication, cette dernière reste à leurs yeux insuffisamment transparente et interactive.

Leur principale frustration vient donc d'un manque d'implication des cadres de proximité, pointé par 65 % des RCI, contre 36 % seulement en 2000. Le tout loin devant la rétention d'informations (29 %) ou le manque de moyens (24 %). Selon l'étude, les cadres constituent aujourd'hui la première cible des actions de formation à la communication. « C'est difficile d'inciter les managers à jouer leur rôle de relais auprès des salariés. Déjà surchargés, ils fonctionnent selon une logique d'efficacité et de rentabilité, où la diffusion de nos messages n'est pas vraiment une priorité », commente Valérie Nowak, directrice de la communication interne de PPR. Selon elle, l'habileté d'un cadre à communiquer auprès de son équipe devrait devenir un critère d'évaluation, comme les résultats financiers.

Pas facile pour autant de faire entendre sa voix quand on sait que moins d'un quart de ces professionnels siègent au comité de direction de leur entreprise. Un chiffre qui dégringole à 16 % lorsque le communicant est une communicante...

www.inergie-opinion.com

Envoyer par mail un article

La communication interne reconnue

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.