Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'intérim, refuge des seniors ?

15/09/2005

Le secteur de l'intérim s'ouvre de plus en plus aux personnes de plus de cinquante ans.En parallèle, le secteur de la communication se tourne vers les intérimaires.

Depuis le 1er janvier, les agences d'intérim ont le droit de faire du recrutement en lieu et place de l'ANPE. Cela intéresse les seniors, de plus en plus nombreux à travailler sur des missions ponctuelles. En 2004, ils représentaient 6,4 % de l'emploi ­intérimaire en France, soit 36 400 personnes, contre 4,3 % en 1997. « Nous ­sommes aujourd'hui en mesure d'avoir une prescription assez exacte pour tel ou tel poste car nous avons testé préalablement les ­personnes que nous conseillons d'embaucher », observe Sophie Gauss, ­directrice commerciale de Publirelais, agence spécialisée dans l'intérim des professionnels de la communication. De nombreux contrats intérimaires se transforment en CDD, puis en CDI. Pour un employeur qui s'expose aux ­contraintes légales en cas de licenciement d'une personne de plus de cinquante ans, l'intérim présente l'avantage d'être moins risqué qu'un CDI. En même temps, c'est l'occasion de profiter de l'expérience et du savoir-faire de cadres compétents.

« Les senior ont tendance à se présenter en tant que consultants free lance, ­rapporte Philippe Guittet, fondateur de PG Conseil, qui a mené à bien, avec la mairie de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, un programme de réinsertion de cadres de plus de quarante-cinq ans. Le senior a souvent les pieds sur terre. Depuis la bulle Internet, l'entreprise apprécie quelqu'un qui sait ce qu'est un fournisseur, une facture, ou un chiffre d'affaires. »

Des personnes soupleset ouvertes

Pour autant, tout n'est pas rose : dans le monde de l'intérim ou des indépendants, il faut savoir travailler pour plusieurs employeurs. « Ce n'est pas toujours évident pour quelqu'un qui a toujours bossé dans la même boîte », ajoute Philippe Guittet.

De grandes agences de publicité comme Havas ou TBWA, qui doivent être très réactives quand elles gagnent un budget, lancent des ­appels d'offres pour recruter via l'intérim. Publirelais tend aussi à se ­développer dans le secteur des agences médias en sachant qu'il faut gommer le critère de l'âge. « C'est vrai qu'on est maintenant senior à partir de quarante ans », ­constate de son côté Sophie Le Bonté, responsable des secteurs marketing et communication à Expecta (Vedior). Selon elle, les employeurs de l'intérim préfèrent les seniors pour les hautes fonctions dans leur entreprise. « Ce sont des gens souples et ouverts, ils ont payé leur maison, élevé les enfants, constate-t-elle. C'est aussi une population féminine à 80 %. On voit beaucoup de directeurs de la communication femmes qui partent en congés maternité et qui cherchent des remplaçants de qualité... temporairement. Ils doivent donc être excellents mais pas trop non plus. » Oui aux seniors, mais pas aux ténors.

www.publirelais.fr

Envoyer par mail un article

L'intérim, refuge des seniors ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.