Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

23-L'axe Paris-Roubaix

22/09/2005

Lentement mais sûrement, les anciens élèves de Sup de création, à Roubaix, colonisent la profession. Peu organisés certes, mais formant un réseau efficace.

Nous sommes une toute petite structure, il n'y a pas grand-chose à écrire sur nous, et notre budget annuel de fonctionnement doit être égal au coût plantes vertes d'Havas par an, voire moins... » Hervé Pommier, directeur de Sup de création Roubaix, ancien patron d'agence et ex-directeur de création chez Cato Johnson (devenue Wunderman), a l'ironie mordante des gens qui ne se prennent pas au sérieux quand il s'agit de promouvoir son école. Parlez-lui seulement de son « réseau », et il vous demandera si vous faites de l'humour... Sup de créa est pourtant connue pour avoir formé de nombreux créatifs français depuis sa création en 1988.

Avec une moyenne de vingt étudiants par promotion (mais quarante-cinq inscrits pour l'année 2005-2006), l'école roubaisienne est comparable à une petite agence. De statut associatif, elle accueille des élèves qui viennent de toute la France. Pour eux, s'installer dans le Nord ressemble parfois à un sacrifice. « Du coup, ils passent un temps fou dans l'école, une ancienne maison de maître du XIXe siècle rhabillée de couleurs vives », confie Hervé Pommier. Forcément, ça crée des liens.

D'autant que les élèves sont formés en teams - un concepteur-rédacteur et un directeur artistique -, une spécificité de l'école. Si certains teams volent en éclats au contact du métier, d'autres durent... C'est le cas du duo Axel Orliac-Laurent Dravet chez CLM BBDO (promotion 1997), Antoine Lenoble-Ludovic Labayrade chez BETC Euro RSCG (promotion 1998) ou Benjamin Marchal-Céline Landa chez DDB Paris (promotions 2002 et 2003). « Sup de créa, c'est un vrai réseau affectif plus qu'une organisation, estime Axel Orliac. Comme on a adoré cette école, on a gardé pas mal de contacts. Chez CLM, il y a en ce moment six anciens. C'est sûr qu'on regarde les dossiers des élèves avec plus d'attention que les autres. »

Une aura dans le milieu créa

« L'organisation n'est pas à proprement parler le point fort des créatifs », dixit Hervé Pommier. Pourtant, même informel, le réseau Sup de créa n'en est pas moins efficace. « Cela dépend un peu des promotions, tempère le directeur de l'école. Certaines sont plus actives et imaginatives. Un élève de la promo 1999 avait créé un intranet, tombé en déshérence à son départ. » Faute de moyens, c'est le directeur lui-même et son assistante qui assurent l'intermédiaire entre les étudiants. Ceux-ci sont contactés deux fois par an pour actualiser l'annuaire. Ils jouent le jeu, à 80 %, et comprennent bien l'intérêt de garder le contact. Le site Internet de l'école ne manque jamais de valoriser les prix récoltés par les anciens élèves.

Un travail de fond qui explique qu'en dépit de sa taille modeste, l'école bénéficie d'une certaine aura . Dans le landerneau créatif, l'axe Paris-­Roubaix fonctionne à plein régime. « De nombreux étudiants des premières promotions sont restés dans le Nord et ont à leur tour fait appel à des anciens de Sup de créa », constate Hervé Pommier. Cependant, pour parler de réelle cooptation, il faudra attendre que d'anciens élèves accèdent à des postes à responsabilité dans les agences...

En attendant, la mise en ligne de l'annuaire des anciens devrait être effective cette année. La première pierre d'une organisation plus formelle ? « En 2008, nous fêterons les vingt ans de l'école. Ce serait une belle occasion pour les étudiants de créer une vraie association », espère Hervé Pommier. Comme dans la (vraie) pub.

www.supdecreation.org

Envoyer par mail un article

23-L'axe Paris-Roubaix

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies