Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Marché

Les entreprises publiques s'ouvrent à la concurrence

06/10/2005

Électricité de France. Prévue par la loi du 9 août 2004, la privatisation partielle d'EDF devrait avoir lieu cet automne. L'État conserve plus de 70 % des titres. L'ouverture totale du marché de l'électricité aux particuliers est prévue le 1er juillet 2007.

Gaz de France. GDF a été introduite en Bourse le 8 juillet dernier. 15 % du montant total de l'opération étaient réservés aux collaborateurs de l'entreprise publique, dont l'État détient plus de 70 % du capital.

SNCF. L'ouverture à la concurrence des trafics nationaux est prévue en janvier 2007, après la fin du monopole des lignes internationales de fret depuis le 15 mars 2003.

France Télécom. Le 31 août dernier, l'État a réduit de 34,9 % à 33,1 % sa participation dans le capital de France Télécom, perdant ainsi sa minorité de blocage. Un désengagement progressif qui a débuté en octobre 1997.

ANPE. La loi de cohésion sociale du 18 janvier 2005 a mis fin au monopole qui réservait depuis 1967 à l'Agence nationale pour l'emploi (ANPE) le placement des chômeurs.

La Poste. C'est en 2010 que toutes les activités de La Poste devraient être ouvertes à la concurrence. 60 % du chiffre d'affaires du groupe sont déjà réalisés dans des secteurs ­concurrentiels. Dès janvier 2006, La Poste prévoit de lancer un établissement de crédit.

Sociétés d'autoroutes. En août dernier, le gouvernement a annoncé la prochaine privatisation des sociétés concessionnaires d'autoroutes (ASF, APRR, Sanef) pour 11 milliards d'euros environ. Pas moins de 18investisseurs, français et étrangers, seraient intéressés.

SNCM. Les syndicats de la Société nationale Corse-Méditerranée (SNCM) s'opposent fermement à la vente, même partielle, de leur entreprise à la société Connex, filiale de Veolia Environnement, et au fonds d'investissement Butler Capital Partners. Ce dernier évalue le nombre de licenciements à 350 ou 400 sur 2 400 employés.

Envoyer par mail un article

Les entreprises publiques s'ouvrent à la concurrence

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.