Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les offres en ligne piquent du nez

13/10/2005

Monster joue les Cassandres en anticipant une hausse du chômage.

Après six mois de hausse, les offres d'embauche en ligne fondent comme neige au soleil. Selon le Monster Index de l'emploi en France, les propositions diffusées sur 280 sites Internet ont chuté de huit points en août, avant d'en perdre à nouveau quatre en septembre. « Cette photographie du marché des offres a deux mois d'avance sur les chiffres officiels de l'emploi, qui sont basés, eux, sur les recrutements », s'inquiète ­Patrick Petersen, directeur des opérations de Monster France.

Les cadres en sont les premières victimes, suivis des techniciens et des professions intermédiaires, dans l'informatique, les télécommunications, les transports et la logistique. Les salariés dans les services et la distribution tirent mieux leur épingle du jeu. Avec une chute globale de douze points en deux mois, contre une baisse de seulement trois points en Grande-Bretagne et surtout une hausse de six points en Allemagne, l'Hexagone fait figure de lanterne rouge de l'Europe.

Attentisme et morosité

Le chômage hexagonal va-t-il ­repasser le seuil inquiétant des 10 % ? L'Insee annonce une baisse du chômage (9,7 %) en fin d'année. Mais Élisabeth Rocha, directrice générale du Bureau d'information et de prévisions économiques (Bipe), ne partage pas cet avis : « La chute des offres pourrait refléter la désaffection des recruteurs pour le Web, après avoir récolté de nombreuses candidatures spontanées. Mais elle pourrait aussi traduire l'attentisme des entreprises, victimes de la flambée du prix du pétrole et de la morosité économique. » D'ici à décembre, le Bipe table plutôt sur un taux de chômage de... 10,2 %.

Envoyer par mail un article

Les offres en ligne piquent du nez

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.