Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

25-L'Ouest conquérant

27/10/2005

Le club des 1 000 de l'Ouest fédère annonceurs, publicitaires et journalistes dans quatre régions. Un passage obligé pour les Parisiens désireux de se mettre au vert.

Dans la communication, tous les chemins mènent à Paris. « Sûrement pas ! », réagit ­Nicolas Duvivier. Cet ancien directeur marketing de l'agence parisienne Aureus a quitté la capitale en 2003 pour s'installer à Nantes. Avec succès. Cette mise au vert réussie, Nicolas Duvivier la doit aux 1 000 de l'Ouest. Lancé en 2000, ce club fédère les professionnels de la communication, du marketing et des médias en Basse-Normandie, Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes. « De quoi vite trouver des clients, puis un employeur », déclare le nouveau directeur commercial et marketing du palais des Congrès de La Baule. Puissant réseau interrégional, les 1 000 de l'Ouest militent contre le parisianisme des communicants.

Basé à Nantes dans les locaux du Centre de communication de l'Ouest (CCO), le club rassemble 3 500 annon­ceurs, publicitaires et journalistes locaux. « On parle à tort de Paris et du désert français. Regardez les millions investis par les annonceurs régionaux ! À nous de faire en sorte qu'ils n'aient pas besoin d'aller à Paris pour trouver les compétences qu'ils ­recherchent », lance Christophe Caillaud-Joos, directeur du CCO et président des 1 000.

Un label pour les talents

Pour gagner ce pari, le club ne lésine pas sur les moyens. Son portail Internet a été revu de fond en comble en 2004 et diffuse une émission télévisée trimestrielle, Le Meilleur de la com. Tous les quinze jours, les adhérents reçoivent une newsletter sur l'actualité de la communication dans leur région. En mai ­dernier, le réseau a même lancé le premier classement des trente agences leaders dans le Grand Ouest. Mais ce sont les confé­rences-débats sur la communication publique ou le sponsoring sportif qui séduisent le plus les membres. Des rencontres qui attirent même le tout-Paris de la communication et des médias. Jean-Claude ­Boulet (Harrison&Wolf), Christian Larger (Gibory Consultant) ou Jean-François Kahn (Marianne) ont déjà fait le déplacement pour y participer. Les 14 et 15 décembre prochains, Patrick ­Fauconnier, fondateur du magazine Challenges, devrait intervenir lors de la rencontre annuelle du club.

Des rendez-vous à ne pas manquer pour Cyril Gouyette, directeur marketing de Vecteur + : « C'est l'endroit idéal pour nouer des contacts et échanger de bons tuyaux avec l'ensemble des acteurs de la commu­nication régionale. » Parmi les clients de cette société nantaise de veille commer­ciale, quinze sont adhérents au club. Les 1 000 de l'Ouest, un terrain de prospection pour les membres ? « Pas directement. Ce serait déplacé », répond Jérôme ­Devorsine, patron de l'agence nantaise Devorsine&Galilée. Le club joue plutôt un rôle de prescripteur auprès des gros annonceurs locaux. Le réseau est aussi un label pour attirer les talents. Avant de rejoindre Devorsine&Galilée en avril dernier, Jacques Chabot, ex-directeur de création chez TBWA à Boulogne-Billancourt, s'est renseigné sur la réputation de l'agence auprès des membres des 1 000 de l'Ouest. Jérôme Devorsine recourt lui aussi au réseau pour diffuser des annonces d'embauche.

Le club est devenu une ­référence pour les Parisiens tentés par la douceur normande ou bretonne. « Nous ne sommes pourtant pas l'ANPE locale de la communication », sourit Christophe Caillaud-Joos, qui reçoit une cinquantaine de CV par semaine, dont la moitié émane de l'Île-de-France. Victime de son succès, le club ne parviendrait plus à faire face à cette demande croissante. Si le marché de l'emploi reste plus statique en régions qu'à Paris, les commu­nicants sont néanmoins de plus en plus nombreux à rêver d'une meilleure ­qualité de vie.

www.les1000delouest.com

Envoyer par mail un article

25-L'Ouest conquérant

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.