Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Nestlé a mis ses salariés au régime

05/01/2006 - par F.S.

Haro sur la « malbouffe » : le groupe suisse tire le bilan de son programme Bien-être. Depuis un an, ce dispositif de communication interne invite les salariés à mieux gérer leur nutrition.

Alors que la lutte contre l'obésité est au coeur de l'actualité depuis l'adoption définitive de la loi sur la publicité alimentaire en novembre dernier, l'un des acteurs majeurs de la filière agroalimentaire, Nestlé France, invite depuis un an ses salariés à jouer les ambassadeurs de la marque. Lancé en février 2005, le dispositif Bien-être leur propose de mieux gérer leur alimentation et leur santé physique. Un an plus tard, le bilan de l'opération reste mitigé.

À l'origine, la fameuse « Wellness Company », prônée depuis 2003 par le PDG, Peter Brabeck, pour séduire des consommateurs de plus en plus soucieux de leur santé. Cette « entreprise du bien-être » s'est d'abord focalisée sur le profil nutritionnel des produits. L'année suivante, Nestlé France a étendu son partenariat avec l'Observatoire des habitudes alimentaires et du poids (Ohap) autour d'un programme de lutte contre l'obésité infantile. D'Asnières à Béziers, d'Évreux à Vitray, dix villes sont impliquées dans l'opération Epode (Ensemble prévenons l'obésité des enfants), qui met sur pied des ­actions pédagogiques d'information nutritionnelle auprès des jeunes.

Depuis onze mois, le géant de l'agroalimentaire va plus loin, en déclinant le concept en interne. Conçu par l'agence Protéines, un site extranet, www.wellnes.nestle.fr, propose aux 12 000 salariés de réaliser en ligne un bilan de leurs dépenses énergétiques et de celles de leur famille. Chacun peut recevoir par courriel des conseils sur son alimentation et sa forme physique. Une rubrique entière du magazine interne est consacrée au programme Bien-être. Des dossiers sur les légumes, les féculents ou la marche à pied sont relayés par des campagnes d'affichage, et surtout par les infirmières ou les responsables qualité de chaque usine de l'Hexagone.

Respecter la vie privée

Chaque mois, au siège de Noisiel (Seine-et-Marne), des ateliers sont animés par un nutritionniste et un médecin du travail pour sensibiliser les salariés aux différents types de régime. Et le restaurant d'entreprise propose tous les jours à tous des recettes baptisées Les Plaisirs de l'équilibre. Sans oublier la salle de sport, ouverte depuis 1995.

« L'opération fait partie d'une démarche globale qui intègre la nutrition dans l'élaboration de nos produits, dans notre communication et maintenant dans notre management », explique Simone Prigent, responsable du département nutrition du groupe. De là à fixer les mensurations du salarié modèle, il n'y a qu'un pas, que Nestlé se défend de réaliser. « Nous sommes conscients que le sujet touche à la vie privée », assure-t-elle, avant de préciser que les tests restent volontaires et anonymes. Pourtant, seulement 1 000 salariés se sont inscrits au programme, soit moins de 10 % des effectifs. « Ces résultats sont plus qu'honorables, même si des progrès restent à faire », tempère Martine Chauffier, responsable de la communication interne.

Pour Nestlé, la note de cette opération Bien-être est plutôt salée (lire l'encadré). « C'est un investissement à long terme qui permet de nouer des liens privilégiés avec nos salariés », prêche Martine Chauffier. De quoi surtout apporter à chacun une preuve tangible de l'engagement citoyen de l'entreprise. Fin 2005, des pistes d'amélioration ont été envisagées. Outre des messages mieux personnalisés, Nestlé étudie la possibilité de lancer, cette année, des coachings téléphoniques réalisés par un diététicien. Des salariés sains dans une entreprise saine : une recette miracle pour combler le trou de la Sécurité sociale ? Pour l'heure, l'opération soigne surtout l'image de l'entreprise.

Envoyer par mail un article

Nestlé a mis ses salariés au régime

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.