Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Prisma Presse incite fortement ses journalistes à la neutralité

30/03/2006 - par Delphine Le Goff

Le groupe de presse a provoqué la colère de ses salariés en tentant de cadrer au plus serré les ouvrages écrits par ses journalistes.

Le 23 mars dernier, une pétition circulait dans les différentes rédactions de Prisma Presse. Sujet de l'ire des salariés ? Une nouvelle procédure, dévoilée par 20 Minutes le 21 mars et reprise par Le Canard enchaîné le lendemain, visant à cadrer les ouvrages publiés par les journalistes du groupe : celle-ci demandait aux rédacteurs de soumettre leurs projets de livre à leur direction, de s'abstenir de traiter de sujets politiques mais également de ne pas mettre en cause les annonceurs du groupe dans leurs écrits.

Avertir sa direction d'un projet extérieur, lorsqu'on est journaliste, voilà qui est chose plutôt courante dans les rédactions. Lors de leur embauche, les journalistes signent en effet un contrat d'exclusivité qui leur interdit, par principe, les collaborations extérieures.

« L'affaire » Cécilia

Mais le fait d'interdire tout sujet politique ou « trop » polémique pour les annonceurs et d'être dans l'obligation de faire lire son manuscrit par la direction a provoqué l'indignation des journalistes du groupe, et de leurs confrères en général. Le Syndicat ­national des journalistes (SNJ) s'en est ému le 23 mars, dénonçant « cette atteinte aux droits fondamentaux » et affirmant sa volonté de « poursuivre en justice toute tentative de museler la liberté éditoriale des journalistes ». Depuis, Prisma a modifié un texte « qui était, selon la direction du groupe, de toute façon, provisoire et émanait des services administratifs ». Curieuse histoire pour un groupe dont l'un des fleurons, ­Capital, n'a jamais eu à démontrer son indépendance éditoriale par rapport aux annonceurs. Sans doute la direction a-t-elle été échaudée par l'affaire de la biographie consacrée à Cécilia Sarkozy : son auteur, Valérie Domain, journaliste à Gala ainsi que son éditeur, First, avaient renoncé à la faire paraître, suite à des pressions du ministre de l'Intérieur...

Envoyer par mail un article

Prisma Presse incite fortement ses journalistes à la neutralité

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.