Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'entreprise n'a pas le beau rôle

06/04/2006 - par Lionel Lévy

Les réalisateurs s'intéressent à nouveau au monde du travail, avec des fictions qui développent un point du vue très critique.

Après le suicide de Simon, un salarié harcelé par sa hiérarchie, François est le seul à se rebeller contre l'ordre établi dans son entreprise. Le scénario de Sauf le respect que je vous dois, un long métrage sorti le 15 février dernier, est emblématique de la récente vague de films consacrée au monde de l'entreprise (Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés, L'Affaire Josey Aimes, etc.) et qui fait de la souffrance au travail sa thématique dominante. « Cette question ne concerne plus seulement l'entreprise mais bien la société tout entière, tant la porosité entre vie privée et vie professionnelle est devenue prégnante, juge Bernard Valette, secrétaire national confédéral de la CFE-CGC, le syndicat des cadres. Aussi, il est bien normal que le monde du spectacle s'en empare. » D'autant que la pression au travail touche toutes les catégories de salariés, cadres compris.

Ces longs-métrages ne pêchent-ils pas par leur caractère manichéen ? Après Violence des échanges en milieu tempéré, le film de Jean-Marc Moutout sorti en 2003, la majorité des fictions actuellement dans les salles fonctionne sur les mêmes ressorts : le patron dans le rôle de l'oppresseur et le salarié dans celui du martyr. « C'est certes un reflet dramatisé de la réalité, mais un reflet quand même, estime Bernard Valette. Toutes les études confirment un stress et un malaise grandissant chez les salariés, notamment les cadres, dans l'exercice de leur travail. »

Envoyer par mail un article

L'entreprise n'a pas le beau rôle

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.