Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Crise de confiance à RFI

13/04/2006 - par Muriel Signouret

Antoine Schwarz, PDG de la radio mondiale, est sous le coup d'une motion de défiance, alors qu'une grève perlée affectait l'antenne ces derniers jours.

Rien ne va plus à RFI où la grève, entamée le 28 mars pour protester contre le contrat première embauche (CPE) s'est, au fil des jours, cristallisée contre la présidence d'Antoine Schwarz. Arrivé aux commandes de la radio mondiale le 1er juin 2004, le PDG a fait l'objet d'une motion de défiance le 3 avril dernier, la deuxième depuis le début de son mandat. « Depuis deux ans, on constate une démotivation croissante des salariés, qui ont le sentiment que la direction n'est porteuse d'aucun projet », explique Albéric de Gouville, présentateur de la tranche matinale et délégué SNJ.

Pour le représentant syndical, ­« Antoine Schwarz a fait de nombreuses erreurs de casting, en usant notamment trois directeurs de l'information ». On se souvient effectivement d'Alain Ménargues, parti au bout de trois mois après avoir tenu des propos jugés inacceptables sur Israël et les juifs, puis de Geneviève Goetzinger, qui a rejoint France Inter avant de revenir à RFI en février dernier, et enfin de Bernard Brigouleix, qui a « brillé par son immobilisme » selon un autre journaliste, qui tient à garder l'anonymat.

Précarisation du personnel

Pourtant, Antoine Schwarz a présenté le 13 mars un plan de modernisation de la station. Il s'appuie ­notamment sur une stratégie bimédia radio-Internet. Le PDG, qui souhaiterait supprimer le bureau de correspondant à Moscou, s'est ouvertement interrogé sur la pertinence du maintien des services en polonais, serbo-croate ou créole. De quoi alimenter la grogne des syndicats, qui craignent une réduction des effectifs. Selon eux, la précarisation du personnel s'accélère, 30 % des effectifs en équivalent temps plein n'ayant pas de poste fixe. La direction rappelle, de son côté, « avoir admis en décembre 2005 le principe d'un plan d'intégration ».

Envoyer par mail un article

Crise de confiance à RFI

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.