Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'ESP compte ses anciens

20/04/2006 - par Bruno Fraioli

Reprise en 2002 par deux nouveaux propriétaires, l'École supérieure de publicité monte son réseau d'anciens élèves et se tourne vers l'international.

La meilleure publicité pour une école, ce sont ses élèves. Une évidence pour le duo qui a repris l'École supérieure de publicité (ESP) en 2002, Patrice Villain et Bruno Valluet, respectivement PDG et directeur associé. Mais, curieusement, pour celle qui soufflera ses quatre-vingts bougies l'an prochain, cette dimension n'avait jamais été réellement exploitée jusqu'en 2005. « Toutes les grandes écoles possèdent leur association d'anciens élèves, constatent-ils. Ce n'était pas le cas pour l'ESP, qui n'avait même pas de Bureau des élèves. Or ce type d'initiative permet de créer un esprit de corps, une véritable osmose entre les élèves et une certaine émulation. »

Depuis quelques mois, le personnel administratif de l'école recense donc tous les élèves passés au 9, rue Léo-Delibes, dans cet hôtel particulier du xvie arrondissement parisien qui a justement appartenu au compositeur du xixe siècle. La tâche n'est pas mince. À ce jour, seul un petit millier d'anciens élèves a été répertorié. Soit un dixième des étudiants passés dans ses murs depuis sa création, en 1927. Peu à peu, le fichier des anciens se met en place et l'annuaire, qui devrait prendre une forme physique, s'étoffe. « L'objectif est de mettre en place un réseau qui, aujourd'hui, est inexistant, confient Patrice Villain et Bruno Valluet. L'utilité d'une association d'anciens élèves est de permettre à nos étudiants actuels d'avoir des portes s'ouvrant plus facilement pour leurs stages. Cela doit aussi favoriser leur accès au marché du travail. Il est plus commode d'entrer dans une société si un ancien élève s'y trouve déjà. »

Tous les métiers de la communication

Pour le moment, l'ESP n'est revenue qu'une dizaine d'années en arrière. Mais à présent, l'association prévoit de contacter les plus anciens pour les associer plus étroitement à l'école. Celle-ci mène à tous les métiers de la communication. La publicité, bien sûr, comme Claude Cohen, présidente de TF1 Publicité, Michel Bongrand, le « pape » de la communication politique, Jean-Christophe Hérail, PDG de Publicis EtNous, ou même Jacques Douce, l'homme qui a fait Havas. L'ESP conduit également au marketing, ainsi Béatrice Cointreau, présidente des champagnes Gosset, mais aussi à la politique, tel Alain ­Madelin, et au journalisme, avec Philippe Larroque, rédacteur en chef au Figaro et ­ancien directeur général de Stratégies, ou ­encore... l'auteur de ces lignes. ­Citons aussi l'incontournable David Genzel, aujourd'hui consultant, qui s'est longtemps occupé pour l'école des stages et des relations avec les entreprises.

Aujourd'hui, l'ESP, qui compte parmi son comité de pilotage Jean-Pierre Teyssier, président du Bureau de vérification de la publicité, se tourne résolument vers la communication, le marketing et l'international. Patrice Villain et Bruno Valluet ont mis en place un cursus de cinq ans. Le premier cycle inclut le BTS de communication. Les dernières années sont consacrées aux aspects plus économiques grâce à des stages, notamment à l'étranger. L'ESP est la seule école française à bénéficier du label de l'International Advertising Association. Un avantage qui lui permettra d'accueillir, pour la première fois, des élèves étrangers en stage cet été. L'occasion pour les deux patrons de l'école d'ajouter une corde internationale à l'arc de leur tout jeune réseau d'anciens élèves.

www.espub.org

Envoyer par mail un article

L'ESP compte ses anciens

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.