Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entreprise et Progrès, des patrons de bonne volonté

27/04/2006 - par L.L.

Croissance et progrès doivent aller de pair. C'est le credo d'Entreprise et Progrès, une association de dirigeants d'entreprise qui a le vent en poupe.

Promouvoir la croissance, l'insertion et le progrès social. Le programme de l'association Entreprise et Progrès est dans l'air du temps... sauf qu'il n'a pas varié depuis 1970, date de création de l'association. « Face à un CNPF [l'ancien Medef] très obtus, Entreprise et Progrès s'est créée pour que l'homme retrouve sa juste place dans l'entreprise, explique Béatrice Bourges, secrétaire générale de l'association. Cette bataille est toujours d'actualité. » À l'origine de la structure, un génie des affaires, François Dalle, qui a fait d'une petite savonnerie de banlieue une multinationale des cosmétiques, L'Oréal, dont il fut le président de 1948 à 1985. L'association regroupe aujourd'hui près d'une centaine d'entreprises, dont une majorité de mastodontes. Outre L'Oréal, citons Danone, IBM, Lafarge, Sanofi-Aventis, HSBC, Total, Procter&Gamble et jusqu'aux frères ennemis Pepsi et Coca-Cola.

Diffuser les bonnes pratiques

Depuis que Philippe Charrier, président de P&G en France, en a repris les rênes en janvier 2006 (succédant à Paul Dubrule, coprésident-fondateur du groupe Accor), le succès ne se dément pas. Entreprise et Progrès profite à plein des réseaux de son nouveau président. Derniers arrivants en date : Givenchy, Disneyland Paris, Publicis ou la société Transmettre, dont le patron n'est autre qu'Alain Cayzac, ancien dirigeant d'Havas et nouveau président du club de football PSG. « On ne fait pas entrer n'importe quelle entreprise dans l'association. Il faut avant tout qu'elle partage nos valeurs », souligne Philippe Charrier. Pourtant, de l'aveu même de la secrétaire générale, « rares sont les entreprises recalées ».

Les derniers engagements de l'association ? La responsabilité sociale de l'entreprise, l'insertion des jeunes en difficulté, la parité hommes-femmes ou encore les politiques d'intéressement et de participation des entreprises vis-à-vis de leurs salariés. « Contrairement à beaucoup, nous ne faisons pas dans l'incantatoire mais dans le concret », assure Philippe Charrier. Entreprise et Progrès veut être un « laboratoire d'exemplarité » en diffusant les bonnes pratiques. Un guide sur les moyens d'insérer durablement les jeunes en difficulté a ainsi été distribué à huit mille entreprises. Un Grand Prix de l'insertion professionnelle récompense, depuis 2003, les meilleures pratiques. « Nous ne faisons pas de l'autopromotion, précise Béatrice Bourges. Les lauréats font rarement partie de l'association. »

Une force de propositions

Entreprise et Progrès bénéficie d'une forte visibilité dans les médias : déjà une trentaine d'articles de presse en 2006. Philippe Charrier peut notamment compter sur un proche, Nicolas Beytout. Le directeur de la rédaction du Figaro, qui a auparavant dirigé celle des Échos, animait d'ailleurs le dernier colloque de l'association, le 27 mars dernier, sur le thème « Le management peut-il être juste ? », où était préconisée l'adoption d'une « discrimination positive... temporaire ». L'association veut avant tout être une force de propositions crédible vis-à-vis des syndicats et des pouvoirs publics. Pour mieux faire passer leurs idées, ses adhérents rencontrent tous les deux mois, à l'occasion de petits déjeuners, des parlementaires, des personnalités des mondes économique et politique et des syndicalistes. Entreprise et Progrès s'enorgueillit notamment d'avoir été à l'origine de la loi Delalande ou encore du cumul emploi-retraite. Et même si elle se veut apolitique, elle compte bien jouer un rôle dans la campagne présidentielle de 2007.

 www.entreprise-progres.net

Envoyer par mail un article

Entreprise et Progrès, des patrons de bonne volonté

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.