Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Managers impliqués, conventions réussies

22/06/2006 - par Lionel Lévy

Impliquer le management est un gage de succès des conventions et séminaires d'entreprise. Tour d'horizon des bonnes pratiques.

Comment impliquer les managers à l'un des moments phares de la vie de l'entreprise, à savoir la convention ? Pas en leur assénant un discours fleuve de la direction, à moins de vouloir au mieux les ennuyer, au pire les démotiver. Pour qu'ils s'approprient les messages de ces grand-messes, rien de mieux que de faire participer les managers à l'événement, ce durant toutes les étapes. « Trop d'entreprises considèrent qu'un séminaire se résume à un instant « T », souligne Stéphane Waller, directeur du cabinet Meltis. C'est au contraire un processus long, avec un avant, un pendant et un après. » Trois étapes à respecter pour réussir son séminaire.

Avant : préparer, consulter et fédérer

Pour préparer les managers en interne, il faut respecter le tempo. Deux à trois mois à l'avance, en règle générale, mais tout dépend de l'objectif du séminaire ou de la population concernée. Pour ce faire, l'information doit être relayée abondamment par les moyens traditionnels de la communication interne (intranet, journal interne, affichage, etc.). Mais attention à ne pas en faire trop ! Les gens se lassent d'un événement surexposé en amont. Une autre voie consiste à miser sur l'effet de surprise. Europcar, pour sa dernière convention annuelle, a organisé un jeu-concours interne un mois avant celle-ci. Objectif : faire deviner aux collaborateurs le lieu de la manifestation, en l'occurrence le Sahara. Sur les 920 participants au séminaire, 350 se sont pris au jeu.

Parallèlement à cette phase de préparation, il convient de recueillir avis et envies. « Connaître les attentes des managers par rapport à l'événement, ce qu'ils craignent, ce qui les anime, ce qui les pousserait à changer... sont des passages obligés pour adapter la forme et le contenu des séminaires proposés », estime Laurent Grimaldi, directeur associé d'Inergie Communication. Enquêtes d'opinion, focus groupes, forums... autant d'outils pour recueillir leurs avis. Bordeau Chesnel, lors de sa convention annuelle de décembre 2004, a sondé une cinquantaine de managers afin de bâtir avec eux le plan de développement de l'entreprise dévoilé au cours du séminaire. « Le taux de retour a été de 100 %, affirme Laurent Grimaldi. Un manager est toujours plus enclin à transformer en mode opératoire sa vision ou celle de ses pairs que celle qui lui est imposée. »

Troisième temps de cet « avant » : fédérer les managers. Les faire travailler en équipe est une solution. C'est celle préconisée par Jean-Christophe Alquier, directeur général de l'agence-conseil en communication Harrison&Wolf. « Concrètement, quelques mois avant la date de la convention, des leaders du management sont regroupés en petites équipes - au moyen de réunions, visioconférences, etc. -, dans le cadre de thématiques définies par la direction générale pour plancher sur le plan de la convention », explique-t-il. Total, EDF, Suez, PPR ou encore Rexel ont choisi cette voie pour nombre de leurs séminaires. Reste que la préparation est chronophage : entre trois jours à deux semaines de temps de travail intensif.

Autre solution : « l'amusement collectif ». Pierre-Michel Kaufman, directeur de l'agence-conseil en événement Smile Factory, s'appuie sur la photo et la vidéo pour impliquer les managers. « Un mois avant l'événement, nous demandons aux participants de nous envoyer des photos d'équipe ou des clips vidéo illustrant la façon dont ils vivent leur métier, explique-t-il. Si besoin, nous mettons en place un concours, les meilleurs ouvrant ensuite la convention. » Ibis, Accord services, Suzuki ou Léon de Bruxelles ont procédé de la sorte pour certains de leurs récents séminaires. La méthode peut être dupliquée avec d'autres outils : théâtre, chant, etc. Lors de la convention 2005 d'Amadeus, société spécialisée dans les solutions informatiques pour l'industrie du voyage, cinquante collaborateurs ont participé à la chorale ouvrant l'événement.

Pendant : créer des conditions favorables au dialogue

Une fois encore, les managers doivent être transformés en acteurs. Comment ? Soit en leur faisant restituer les travaux réalisés en amont, soit en les faisant plancher durant la convention sur les thématiques fortes du séminaire. Pour ce faire, la configuration du lieu doit s'y prêter, de manière à favoriser les conditions du dialogue. « À côté ou à la place d'une salle en forme d'amphithéâtre, il faut une salle « plate », avec des salariés organisés en plusieurs tables », conseille Stéphane Waller (cabinet Meltis). L'objectif d'un tel lieu est de libérer la parole et de créer les conditions d'un véritable dialogue. Ainsi, lors de la convention d'Unilog, société européenne de conseil et d'intégration de technologies de l'information, organisée début juin pour 250 managers, qui visait à les faire adhérer au nouveau positionnement stratégique de l'entreprise, ceux-ci ont pu, après avoir planché durant trois quarts d'heure par table de six, choisir pour chaque groupe une question à poser à leur comité de direction. Celui-ci répondant en direct lors de la manifestation. Autre moyen employé : les boîtiers interactifs. « Trop souvent, il s'agit d'une scénarisation de la démocratie, déplore Jean-Christophe Alquier (Harrison&Wolf). Par cette astuce de forme, on biaise le fond. Attention, les salariés ne sont pas dupes ! »

Après : entretenir l'élan

« Il est indispensable de donner de la visibilité aux suites concrètes de l'événement et les moyens aux managers de transformer les messages en modes opératoires auprès de leurs équipes », préconise Laurent Grimaldi (Inergie Communication). Mise en place d'un extranet, de groupes de travail pour approfondir les idées lancées lors de l'événement, d'une rubrique « on l'a dit, on l'a fait » dans le journal interne et l'intranet sont des pistes intéressantes. Coli Poste a choisi la voie du forum interne pour prolonger l'une de ses dernières conventions. « Les managers pouvaient poser leurs questions et y trouver des réponses, explique Laurent Grimaldi. Forcément, cela les valorise et renforce leur motivation. »

Envoyer par mail un article

Managers impliqués, conventions réussies

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.