Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les entreprises boudent le CV anonyme

22/06/2006 - par L.L.

Éditeurs et prestataires informatiques proposent aux entreprises des formules efficaces et peu coûteuses pour mettre en place le CV anonyme. En vain.

Cela fleurait pourtant bon le jackpot ! Depuis l'adoption, en mars dernier, de l'article 24 de la loi sur l'égalité des chances instaurant l'obligation pour les entreprises de plus de cinquante salariés d'avoir recours au CV anonyme, les prestataires informatiques avaient de quoi se frotter les mains. Pas moins de trente mille entreprises de l'Hexagone sont en effet concernées par la mesure. Aussi, les ­offres commerciales proposant aux ­entreprises « d'anonymiser » les CV reçus n'ont pas tardé à fleurir. Et même de la part de novices en la ­matière, qui avaient flairé le bon filon. Ils en sont aujourd'hui pour leurs frais.

L'histoire d'Yves Meistermann, directeur de Cogitem, un cabinet spécialisé en systèmes d'information, est révélatrice. Il s'est lancé dans l'aventure en créant un site Internet (www.cvanonyme.fr), opérationnel depuis le mois d'avril. Son site se veut « une réponse à ceux qui prétendent que le CV anonyme est trop difficile à mettre en place pour les PME ou trop coûteux, explique-t-il. Ou encore à ceux qui soulignent que dans nombre d'entreprises, la même personne se charge du tri des CV et de l'entretien d'embauche, ce qui laisse subsister un doute quant à la non-discrimination. »

Le fonctionnement de ­cvanonyme.­fr ressemble à celui d'un site de rencontres. Il repose sur la mise en relation d'entreprises et de candidats qui veulent jouer le jeu de l'anonymisation. Fini les nom, sexe, âge, photo, etc. À la place, un numéro de référence pour chaque candidat, qui s'inscrit gratuitement sur le site. Côté entreprises, le directeur des ressources humaines intéressé répond en se connectant à son tour sur le site moyennant une formule d'abonnement de quatre euros par jour. « Nous avons des centaines de CV de candidats, mais rien du côté des entreprises, regrette Yves Meistermann. Elles ne souhaitent tout simplement pas jouer le jeu. » Même constat pour le site www.cv-code.com, lancé à la même période et fondé sur un modèle identique : huit cents candidats pour... zéro entreprise abonnée.

Attente des décrets d'application

Faut-il donc comprendre que les entreprises préfèrent jouer la carte de « l'anonymisation » en interne grâce aux ­solutions proposées par les éditeurs de progiciels de ressources humaines ? Non plus. « Nos produits permettent de paramétrer le degré d'anonymat voulu pour des coûts quasi nuls » [équivalant à deux à trois jours de paramétrage d'un logiciel de traitement de CV], explique Michael Hamou, responsable marketing de Meta4. Pourtant, là encore, l'éditeur n'a pu séduire la moindre ­entreprise. « La vérité, c'est que cette histoire de CV anonyme ennuie tout le monde : les DRH comme les cabinets de recrutement, estime Michael Hamou. Tant que les décrets d'application ne seront pas passés, personne ne bougera. » Seront-ils publiés un jour ? Aucune date n'a encore été arrêtée...

Envoyer par mail un article

Les entreprises boudent le CV anonyme

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.