Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Ressources humaines

Patrice Papet, le démineur social

21/09/2006

Sa mission, qu'il a acceptée en novembre dernier, est de « mettre en place une vraie politique de relations sociales lisible et crédible », affirme Patrice Papet, directeur général adjoint chargé des ressources humaines à Radio France. Jean-Paul Cluzel ne s'est pas trompé en faisant appel à un spécialiste des conflits sociaux qui s'est frotté par le passé aux syndicats de Renault, d'Air France et plus récemment de France 3. Pour autant, ce quinquagénaire n'a pas carte blanche. « Jean-Paul Cluzel me demande souvent mon avis sur la politique de l'entreprise, mais il sait aussi très bien où il va », commente ce spécialiste du management.

À peine arrivé, le nouveau DRH a dû s'atteler à de gros chantiers, tels que la précarité, les augmentations de salaire et le déménagement des quelque 4 000 salariés de l'entreprise. « Sur 45journalistes à intégrer, il nous en reste une quinzaine », se félicite aujourd'hui Patrice Papet. Quant aux 300 journalistes non permanents restants, ils ne pourront être embauchés qu'au gré des départs à la retraite.

Du côté des salaires, le DRH a prévenu d'emblée qu'il voulait appliquer une politique globale et non plus catégorielle. Pour autant, il n'a pas accédé aux ­demandes des techniciens de France Info, qui ont fait grève le 7 septembre pour obtenir les mêmes primes que celles leurs confrères de France Inter. « Nous voulons strictement réserver les mesures catégorielles à des évolutions objectives de l'organisation, des modes de travail ou des qualifications », précise Patrice Papet.

Envoyer par mail un article

Patrice Papet, le démineur social

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.