Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le Barreau de Paris plaide pour son image

07/12/2006 - par Amaury de Rochegonde

Le Barreau des avocats de Paris investit Internet et l'audiovisuel afin de mieux communiquer auprès de ses 20 000 adhérents. Et cherche à valoriser l'image de la profession auprès des décideurs.

Un magazine trimestriel en images sur Internet, un appel à propositions pour une chaîne TV de droit, un processus de validation du droit individuel à la formation par e-learning... Le Barreau de Paris, qui vient d'élire son dauphin le 29 novembre, a engagé un vaste chantier de communication interne à destination des 20 000 avocats qui lui sont rattachés (sur 45 000 en France). Élu par 8 900 suffrages exprimés, dont une bonne moitié par vote électronique, Paul-Albert Iweins est appelé à remplacer d'ici à un an Yves Repiquet, bâtonnier de l'Ordre, alors que le Barreau cherche à changer son image auprès de ses adhérents et du public.

« Depuis des années, on entend cette antienne selon laquelle l'Ordre s'éloigne des avocats, que c'est une presqu'île qui devient une île », explique celui qui doit historiquement son nom au « bâton prioral » qu'il portait lors des processions religieuses. Pour y remédier, Yves Repiquet a donc pris son bâton de pèlerin en allant au-devant de ses confrères partager des petits déjeuners dans tous les arrondissements. « Une nouveauté, observe-t-il, car les avocats ont l'habitude de voir les candidats lors des campagnes électorales, pas leurs élus. »

Ce que le bâtonnier est venu plaider, ce sont notamment les modalités de mise en place du droit individuel à la formation, qui est non seulement une obligation légale mais aussi, selon lui, une nécessité pour la réputation internationale du Barreau de Paris. Via Internet, un module sur la réforme du Code de procédure civile, par exemple, peut être validé d'un clic, démontrant que le message a bien été retenu. Au total, avec un budget d'un demi-million d'euros, le Barreau est en mesure de dispenser 800 000 heures de formation, en s'adaptant aux contraintes de temps de la profession. Une incitation est d'ailleurs prévue pour les élèves assidus sous la forme d'une exonération d'une partie de la cotisation. Début juillet 2007, un grand Festival de la formation couronnera l'ensemble.

Le Barreau de Paris entend également se tourner vers l'extérieur. Un magazine vidéo trimestriel dynamise depuis peu le site de l'institution, conçu comme un trait d'union avec les professionnels. Mais surtout, l'instance a lancé un appel à propositions pour la conception d'une chaîne de droit. Objectif avoué : réconcilier les Français avec leur justice après l'affaire d'Outreau. « Il s'agit pour nous d'être l'un des fondateurs d'une chaîne grand public dont nous garantirions la qualité, explique Yves Repiquet. Nous aurons un droit de veto en cas d'erreur de procédure dans une série ou une émission. »

Utilité publique

S'inspirant de Court TV, aux États-Unis, ce projet a déjà éveillé l'intérêt de TF1 et de Direct 8 (Bolloré), qui seraient prêts à en devenir l'opérateur. Si, à titre personnel, le bâtonnier ne se dit pas favorable à l'idée de filmer les procès, afin d'éviter la justice-spectacle, il sait aussi se montrer pragmatique : « Si cela se fait un jour, le Barreau de Paris sera là. » Entendez : il sera capable de diffuser les audiences sur sa propre chaîne.

En attendant, le Barreau veut faire la preuve de son utilité publique, démontrer l'intérêt d'un conseil de l'Ordre pour garantir la déontologie des avocats... et toucher les décideurs. Lors du débat sur les « class actions » à la française, les avocats ont en effet été exclus de la liberté de lancer des appels publics au bénéfice des seules associations de consommateurs et pour des préjudices inférieurs à 2 000 euros. « On a pensé que nous étions des chasseurs de primes, conclut Yves Repiquet. Un procès d'intention dû au fait que nous n'avons pas communiqué sur ce que nous sommes. »

www.avocatparis.org

Envoyer par mail un article

Le Barreau de Paris plaide pour son image

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.