Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La SNCF fait rouler son Train des idées

11/01/2007 - par Alain Delcayre

La SNCF a organisé les 18 et 19 décembre dernier le premier Train des idées d'avance, un brainstorming géant entre Paris et Marseille ayant réuni quelque trois cents cheminots.

Lundi 18 décembre, 16 heures. Quelque trois cents cheminots venus de toute la France se retrouvent à la gare de Lyon, à Paris. Pas de mots d'ordre de grève ou de manifestation en vue. Simplement, une effervescence digne d'un départ en vacances. En l'occurrence, c'est un séjour très studieux qui attend ce groupe de voyageurs. Conducteurs, contrôleurs, responsables escale, techniciens, ingénieurs... tous sont volontaires pour participer au premier Train des idées d'avance. Un événement imaginé par la direction de la SNCF avec le concours de son agence TBWA Corporate et d'Auditoire pour la partie logistique. « L'idée était de montrer que notre signature " Donner au train des idées d'avance " n'est pas qu'un coup de publicité. La communication peut produire du concret et ne pas se cantonner seulement à accompagner le changement », explique Michel Pronost, directeur de la communication interne.

Décisions à grande vitesse

En pratique, les trois cents cheminots ont été invités à participer à un brainstorming géant de 24 heures à bord d'un train spécialement affrété pour l'occasion, qui a pris la direction Marseille. Chacun devait rejoindre l'une des sept voitures correspondant à sa famille de métiers (traction, service à bord, fret, ressources humaines, service en gare, matériel, infrastructure). Répartis en cinq sous-groupes de neuf personnes, ils avaient trois heures - le temps du voyage - pour plancher sur le thème déterminé par leur direction et retenir une idée par équipe. « Ces thèmes étaient bien sûr des sujets sur lesquels la société avait besoin de progresser », précise Bernard Emsellem, directeur de la communication. Exemple pour les métiers du service à bord : « Comment améliorer l'information aux voyageurs ? »

L'originalité de cette opération consistait à demander, d'une part, aux participants de proposer des idées directement exploitables et, d'autre part, aux différentes directions concernées de prendre en temps réel des décisions concrètes, avec un échéancier d'application de trois à douze mois maximum. Le lundi soir, arrivés à Marseille, les cheminots ont transmis par téléphone leurs idées à leurs directions respectives. Le lendemain matin, pendant que ces derniers sélectionnaient en comité de direction, à Paris, les « meilleures » idées, les participants - cette fois regroupés sans tenir compte de leur métier - cogitaient à nouveau sur le trajet du retour vers Paris sur trois autres thèmes plus transversaux : la transmission des compétences, la concurrence et le rôle d'ambassadeur de l'entreprise.

Ce brainstorming intensif s'est soldé l'après-midi du mardi 19 décembre par une réunion de « débriefing » au siège de la SNCF, en présence de la présidente Anne-Marie Idrac et du directeur général Guillaume Pépy. Un happening de deux heures au cours duquel la direction générale s'est employée à mettre les directeurs concernés au pied du mur, avec échéancier à la clé. « Ce type d'opération avec prise de décision immédiate est, selon moi, une première », lance Bernard Emsellem qui, au-delà des actions concrètes entérinées, se félicite « d'avoir aussi permis aux cheminots de mieux connaître les autres métiers de la société ».

Envoyer par mail un article

La SNCF fait rouler son Train des idées

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.