Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La convivialité au travail, quel boulot !

22/02/2007 - par Lionel Lévy

La convivialité en entreprise aura bientôt sa journée nationale, bâtie sur le modèle de la fête des Voisins. Une initiative diversement appréciée.

Plus personne ne souhaite travailler triste. Puisqu´il nous faut travailler, autant travailler convivial. » Difficile pour un salarié de ne pas être d'accord avec Philippe Détrie. Ce directeur du cabinet Inergie est tellement persuadé que la convivialité est une des premières sources de « mieux-être individuel » et « d'efficacité collective » qu'il a décidé d'en faire une fête : le Printemps de la convivialité. Ainsi, le 21 mars, les entreprises de l'Hexagone sont invitées à organiser une action conviviale entre collègues, avec les clients, les fournisseurs... Cette journée nationale, qui n'est pas sans rappeler l'opération « J'aime ma boîte » du 19 octobre dernier, la dimension affective en moins (cf. Stratégies n°1431), appelle des questions : la convivialité peut-elle se décréter ? Comment imaginer qu'une telle journée puisse résoudre les difficultés relationnelles entre collègues ?

« Nous sommes conscients que la violence des rapports dans l'entreprise est réelle et que la convivialité n'est pas toujours au rendez-vous, assume Philippe Détrie. Pour autant, ce n'est pas un argument pour ne rien faire. Cette journée est juste un coup de projecteur sur les apports de la convivialité, une occasion supplémentaire et institutionnelle pour inciter les salariés à communiquer entre eux. » Le modèle suivi est celui de la fête des Voisins-Immeubles en fête. « Nous essuyons les mêmes critiques que cet événement à son démarrage, commente Philippe Détrie. Sauf qu'aujourd'hui, il réunit 4,5 millions d'habitants en Europe. Espérons que nous connaîtrons le même succès. » Dix entreprises, dont La Poste, Schneider Electric, Manutan et Saint-Gobain, se sont associées au mouvement. Dix autres, selon les organisateurs, sont « en passe de s'engager également à promouvoir la convivialité dans leurs murs ». Certaines - parmi les premières à s'associer à cette opération - n'ont pas attendu celle-ci pour mener des actions. Chez Saint-Gobain, par exemple, les actions « conviviales » se sont multipliées depuis l'arrivée, en février 2001, de Valérie Perruchot-Garcia à la tête de la direction de la communication interne de l'entreprise. « Prendre un ascenseur bondé de collègues qui préfèrent regarder leurs pieds plutôt que de vous dire bonjour, cela peut gâcher l'envie de certains salariés d'aller travailler, note-elle. Aussi est-il fondamental de créer du lien entre les collaborateurs, pour leur bien-être comme pour celui de l'entreprise. » Outre les anniversaires de collaborateurs fêtés dans l'entreprise et les petits déjeuners récurrents entre ceux d'équipes différentes, l'entreprise a lancé en décembre 2001 les « Talents », une manifestation sur deux jours où des salariés exposent à la vue de leurs collègues leurs talents créatifs (peinture, théâtre, etc.). Tous les deux mois, pour décloisonner les services, Saint-Gobain invite également tout le personnel du siège à des « pauses café » autour d'une exposition photographique en relation avec l'activité du groupe. « Nous animons tout cela par un quiz interne avec des cadeaux à gagner. Et si l'une des expositions concerne l'activité de Saint-Gobain dans un pays étranger, la communication interne n'hésite pas à s'habiller couleur locale. Le sari nous va si bien... », sourit Valérie Perruchot-Garcia.

Une construction au quotidien

Même type d'actions à La Poste. L'an dernier, le groupe a par exemple permis à ses postiers d'inviter des membres de leur famille sur leur lieu de travail pour un dîner festif. « Nous avons consacré environ 400 000 euros à cette opération, indique Suzanne Vranick, directrice qualité et sécurité de La Poste. Un tiers de nos postiers ont participé à l'opération. » Un excellent résultat, selon le groupe, tant il est difficile d'amener des salariés à être conviviaux s'ils n'ont pas décidé de l'être par eux-mêmes. « La convivialité ne se décrète pas, mais se construit et s'entretient au quotidien », souligne Suzanne Vranick. Le souvenir de l'échec relatif de la première fête de La Poste est, il est vrai, encore prégnant. Avec le slogan « Souriez, vous êtes à La Poste », le groupe incite depuis deux ans ses postiers à animer leur point de vente et à organiser des petites fêtes entre eux et avec leurs clients. Sauf que la première édition de la manifestation, en septembre 2005, n'avait au final pas fait sourire grand monde, les syndicats profitant même de l'occasion pour lancer un appel à la grève ce jour-là...

Effets pervers

Décréter la convivialité peut ainsi avoir des effets pervers, certains salariés pouvant ressentir un décalage entre son affichage et sa réalité quotidienne. C'est l'avis des syndicats de Schneider Electric. « Notre entreprise a beau jeu de s'inscrire à cette Journée de la convivialité, elle ne l'est pas le reste de l'année », résume Jean-Paul Pernin, coordinateur CFDT. Faut-il jouer ou non le jeu de la convivialité ? L'entreprise Hénaff, leader du marché français du pâté en conserve, s'y refuse par principe. « Nous n'avons pas besoin de participer au Printemps de la convivialité, tout simplement parce que nous sommes déjà conviviaux. On ne l'a pas décrété un beau jour en arrivant au travail... Nous l'avons constaté à travers le regard et les commentaires des personnes extérieures à l'entreprise, tels les fournisseurs, les clients, les stagiaires ou les intérimaires, etc. », explique Valérie Herbe, qui se définit chez Hénaff, non comme directrice des ressources humaines (même si elle en a la fonction), mais comme chargée des relations humaines. Le secret de la convivialité à ses yeux ? Ne pas se prendre au sérieux et faire en sorte d'abolir les rapports hiérarchiques. Une devise qu'elle s'applique à elle-même. « Ma mission la plus importante dans l'entreprise, sourit-elle, c'est sans doute de faire le café le matin pour mes collègues. »

www.printempsdelaconvivialite.com

Envoyer par mail un article

La convivialité au travail, quel boulot !

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.