Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Prévention

Renault sur un terrain mouvant

01/03/2007

Le 20 février, le parquet de Versailles ouvrait une enquête pénale préliminaire après le suicide d'un employé du Technocentre Renault à Guyancourt, dans les Yvelines. Un drame faisant suite à deux autres décès intervenus dans des circonstances analogues les 20 octobre et 22 janvier derniers. Mise en cause par les syndicats qui évoquent la pression imposée par le management dans le cadre du Contrat 2009, ce plan de rigueur instauré par le président du groupe Carlos Ghosn, la direction reste prudente et estime que ce drame lui « pose beaucoup d'interrogations et renvoie chacun à sa part de responsabilité ». « Devant de tels drames, il faut éviter des conclusions trop hâtives », prévient-on chez le constructeur où l'on rappelle « la politique très active du groupe en matière ­sociale et de conditions de travail ».

Cellule de soutien et séances de formation

Renault met également en avant les mesures prises depuis novembre dernier. Le Comité hygiène, sécurité et conditions de travail, en collaboration avec l'Institut français d'action sur le stress (Ifas), a mis en place un observatoire du stress afin d'analyser les causes de tels actes. Le groupe a aussi créé une cellule de soutien avec un numéro téléphonique ouvert 24 h sur 24.

Enfin, avec le concours de l'Ifas et du cabinet Preventis, Renault compte instaurer des séances de formation à la prévention et à l'aide auprès des responsables des ressources humaines du groupe, ainsi que des réunions d'information pour les managers. En revanche, concernant son dispositif de communication interne, le constructeur préfère encore attendre avant d'en divulguer le détail.

Envoyer par mail un article

Renault sur un terrain mouvant

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.