Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

DDB renvoie ses commerciaux à l'école

12/04/2007 - par Lionel Lévy

Le groupe de publicité a noué un partenariat avec l'ESCP-EAP. Objectif : en finir avec l'incompréhension entre annonceurs et agences en donnant aux commerciaux de solides bases économiques.

C'est un petit événement sur la planète pub. Pour la première fois, un groupe de communication publicitaire, DDB France, noue un partenariat d'envergure avec une grande école de gestion. En lice au côté de l'Essec et de l'Institut français de gestion (IFG), l'ESCP-EAP a finalement fait la différence. « Blandine Fischer, la responsable de projet à la ­division intraentreprise de l'ESCP-EAP, a travaillé en agence [elle a été chef de publicité chez Saatchi&Saatchi], explique Benjamin Pardo, directeur exécutif de DDB chargé du partenariat avec l'école. Cela a pesé dans notre choix, car elle connaît parfaitement nos problématiques. »

Ces problématiques sont communes à toutes les agences. À savoir, d'une part, des recrutements de talents issus le plus souvent d'écoles de communication, au détriment des grandes écoles de gestion qui boudent depuis un certain nombre d'années le monde des agences. Et, d'autre part, des demandes de plus en plus complexes émanant des annonceurs. « Aujourd'hui, nos clients ne se contentent plus de nous demander de leur faire un simple film publicitaire, résume Benjamin Pardo. Nous devons être capables de leur fournir des solutions globales intégrées sur tous les types de supports. Pour cela, les compétences en techniques de communication ne suffisent plus. Il faut que nos équipes sachent analyser les problématiques économiques de nos clients. »

Collaborateurs éligibles à la formation : les commerciaux (chefs de groupe, directeurs de clientèle, etc.) et les planneurs stratégiques. Entre 60 et 80 d'entre eux, issus des 20 enseignes du groupe DDB, retourneront sur les bancs de l'école cette année pour parfaire leur culture économique. Au programme : deux jours de formation entrecoupés de séances d'e-learning. La première journée est consacrée aux stratégies des groupes : rappel des fondamentaux des mécanismes économiques, rôle du « CEO », principes directeurs d'allocations des ressources, etc. Puis l'après-midi est en partie axé sur le travail d'équipe : les stagiaires planchent sur les choix stratégiques d'une entreprise.

Mieux comprendre les briefs

« Il y a certes une dimension académique dans cette formation, souligne Blandine Fischer, de l'ESCP-EAP. Mais l'objectif reste d'être le plus pragmatique possible en faisant travailler les stagiaires sur des cas concrets. » Lors de la seconde journée, ce sont les stratégies d'activité qui sont passées en revue, avec notamment les études des cas Levi's, Ikea, Electrolux, Leroy Merlin ou encore Conforama.

Seize commerciaux ont déjà participé à ces formations. « Je suis beaucoup plus à l'aise pour parler stratégie avec mes clients », témoigne Olivier Grange, directeur commercial à l'agence Piment. Mais que peut-on bien retenir d'une formation de deux jours aussi dense ? « Surtout une nouvelle façon de voir les choses, répond-il. Dorénavant, comme nous comprenons mieux les orientations stratégiques de nos clients, nous avons moins tendance à remettre en cause leur brief. » Julie Régis, directrice de création chez DDB Paris, y a vu, elle, l'occasion de rencontrer des collègues jusqu'alors inconnus et d'échanger avec eux. « Cela a renforcé notre cohésion à l'intérieur du groupe, raconte-elle. Et on a vraiment bien rigolé. »

www.ddb.fr

 www.escp.ccip.fr

Envoyer par mail un article

DDB renvoie ses commerciaux à l'école

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies