Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Cadres, faites passer l'info !

19/04/2007 - par Lionel Lévy

Censés être des acteurs clés de la communication interne, les managers ont encore du mal à jouer leur rôle de relais auprès de leurs équipes. Certaines entreprises s'organisent pour rectifier le tir.

Le manager d'aujourd'hui, c'est McGyver ! » Corinne Demée, directrice de la communication du fabricant de puces électroniques ST Micro­electronics sur le site de Rousset (Bouches-du-Rhône), résume assez bien la situation. Comme le héros de la série américaine, le manager doit savoir faire preuve de beaucoup d'ingéniosité et d'implication pour remplir des tâches de plus en plus nombreuses : objectifs opérationnels, gestion des équipes, réunions multiples, gestion de la formation... Sans oublier son rôle dans la communication interne, sans doute la mission où il rencontre le plus de difficultés. « À force de ne pas être associés à la stratégie de l'entreprise, les cadres n'y croient plus, constate Maurice Imbert, chargé de mission chez Inergie Consultant. Il n'est donc pas étonnant que le dialogue et le partage de l'information leur paraissent des missions mineures. » Or, sans une implication des managers dans leur rôle de relais d'information, la plupart des actions de communication interne sont vaines. Comment alors faire en sorte qu'ils s'approprient leurs missions de communication ? Certaines entreprises travaillent sur ce sujet très en amont.

Concours d'éloquence chez Accenture. Le cabinet-conseil en management et services informatiques fait de la communication un critère essentiel de son recrutement. Il vient ainsi de lancer l'opération Génération Accenture, une sorte de concours d'éloquence à destination des jeunes diplômés de grandes écoles (Essec, Polytechnique, EM Lyon et Télécom Paris). Une cinquantaine d'étudiants y participent. « Nous testons notamment leur capacité à convaincre en interne aussi bien les membres de leur équipe que leur supérieur hiérarchique », raconte Caroline Rigaud, responsable du recrutement chez Accenture. Une occasion pour l'entreprise de se créer un vivier de jeunes diplômés communicants.

Dircoms managériaux chez Areva et France Télécom. Soigner le recrutement est un élément primordial, mais c'est surtout une fois que les managers sont dans l'entreprise qu'il est nécessaire d'agir. Des grands groupes comme Areva et France Télécom sont allés jusqu'à créer des directions de la communication managériale. Une preuve que le déficit de leadership, la déshumanisation du management ou la recherche de sens dans le travail quotidien sont devenus des préoccupations au plus haut niveau de l'entreprise ? « Du côté de certains grands groupes comme EDF, Michelin, la RATP ou La Poste, la communication commence à être perçue comme un véritable outil de management, estime Maurice Imbert. Ces entreprises ont compris que lorsqu'un cadre se comporte en leader communicant à l'égard de ses équipes, le management connaît moins d'absentéisme, moins de ­conflits, une meilleure ambiance de travail et au final, une meilleure productivité. »

Ateliers du sens et tracts à la Poste. Pour impliquer les cadres dans les projets de l'entreprise, le groupe a créé il y a deux ans les Ateliers du sens. Durant deux heures, des messages structurants sur des sujets concernant l'évolution de l'entreprise sont proposés à un petit groupe de managers. Ceux-ci devant ensuite faire le tri entre les messages leur paraissant crédibles et mobilisateurs et ceux qui n'ont aucune chance de l'être aux yeux des membres de leur équipe. « Plutôt que de leur envoyer des messages descendants, il est beaucoup plus judicieux de les associer à la stratégie en les rendant acteurs de leur propre communication », souligne Michel Wiener, directeur de la communication interne et externe au département courrier de La Poste. Pas moins de 350 ateliers de ce type ont été réalisés, avec plus de 2 000 cadres participants.

Tous les mois, les managers doivent en outre organiser des réunions avec leur équipe, dénommées Espaces-temps communication. Durant une heure et demie, ils sont censés débattre oralement avec leurs troupes de l'évolution de l'entreprise et tenter de répondre à leurs questions et préoccupations. Le taux de participation des salariés à ces réunions oscille entre 60 et 80 %. Côté dispositif écrit, La Poste innove également avec « Le Manifeste », une communication rédigée sous forme de tracts à l'attention de tous les postiers sur les sujets chauds de l'entreprise. « Avec leur écriture moins policée que les outils habituels, les tracts sont un bon mode de communication, affirme Michel Wiener. Pourquoi laisser ce monopole aux syndicats ? »

Tables rondes et panels chez ST microelectronics. Pour mieux faire adhérer ses cadres à la stratégie de l'entreprise, le fabricant de puces électroniques utilise le même type de philosophie participative. Ainsi, depuis trois ans, à l'occasion de la retransmission des résultats financiers annuels du groupe via satellite, l'ensemble du personnel d'encadrement est convié, soit 1 200 managers. Après la retransmission, des tables rondes d'une heure et demie sont organisées afin qu'ils puissent poser tous les types de questions sur la stratégie, l'activité et les résultats industriels de l'entreprise aux membres de leur comité de direction. Des panels représentatifs de salariés font de même. « Nous faisons un point complet sur la situation de l'entreprise et les questions posées ne sont jamais censurées », explique Corinne Demée, directrice de la communication sur le site de Rousset. De même, les cadres intermédiaires de l'entreprise sont réunis tous les trimestres pour faire un point sur les résultats et perspectives de l'entreprise. Même dispositif pour une dizaine de managers, invités à tour de rôle toutes les semaines à échanger avec la direction sur des sujets liés à l'activité de l'entreprise.

Pour parfaire le dispositif, des correspondants communication (une quinzaine de salariés volontaires en font partie) remontent chaque mois des ­informations et des questions terrain à la direction des ressources humaines et de la communication. Reste les membres du « top management ». « Dès qu'une information sur le groupe tombe, nous sollicitons notre communauté de 60top managers pour des réunions flashs animées par le DRH et le directeur du site, afin qu'ils comprennent mieux la stratégie de l'entreprise », explique Corinne Demée. Entre 20 et 30 réunions de ce type ont eu lieu cette année.

www.st.com/stonline/fr/index.htm

www.laposte.fr

www.ujjef.com

www.afci.asso.fr

Envoyer par mail un article

Cadres, faites passer l'info !

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.