Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les NMPP pionnières dans la démarche santé

15/11/2007 - par Maxime Amiot

Les Nouvelles Messageries de la presse parisienne développent une série d'actions visant à prévenir les risques pesant sur la santé de leurs salariés.

Tabac, alcool, risques psychosociaux... Depuis 2005, la direction des Nouvelles Messageries de la presse parisienne (NMPP) a mis en place une série de mesures en matière de prévention santé des salariés de l'entreprise. « La santé au travail constitue non seulement un impératif social, mais aussi une source d'efficacité en interne : quand un salarié se sent accompagné, il est plus productif », affirme Michel Casciani, directeur des ressources humaines de la société. Une volonté encouragée par la législation qui, depuis 2002, oblige les entreprises à se doter d'un document unique évaluant l'ensemble des risques professionnels en interne.

Accompagner l'évolution des métiers

Dès 2005, soit deux ans avant l'interdiction officielle, les locaux des différents sites de l'entreprise sont devenus non fumeurs, tandis qu'un accompagnement a été proposé aux salariés désirant arrêter la cigarette. Une démarche complétée par un programme sur la prévention de l'alcool au travail. « Environ 3 à 5 % des salariés sont alcoolodépendants et 12 à 15 % sont buveurs excessifs, notamment parmi les ouvriers », pointe le docteur Lina Barouhiel, médecin du travail. Expérimentée sur le site de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), l'initiative a permis la tenue de réunions d'information, organisées par des associations spécialisées et présentant les risques liés à la consommation d'alcool. Près de 95 % des salariés du site y ont assisté, tandis qu'un accompagnement individuel était proposé aux collaborateurs les plus dépendants.

Depuis 2007, le groupe s'est investi dans un programme de prévention des risques psychosociaux, expérimenté sur son siège social parisien. Charge de travail trop élevée, pression des résultats, stress, harcèlement moral : autant de facteurs qui peuvent conduire tantôt à une simple démotivation, tantôt à des troubles psychologiques. « Plutôt que d'attendre que ces problèmes nous tombent dessus, nous préférons agir. De plus, notre activité connaît des évolutions profondes : l'univers de la presse est en plein changement, et nous introduisons en interne un mode de travail en projet, ce qui est nouveau pour les salariés. Cela provoque des inquiétudes qu'il nous faut prendre en compte », explique Michel Casciani.

Procédure d'alerte

Pour cela, la direction, en lien avec la médecine du travail et les représentants du personnel, a d'abord recensé les risques pesant sur chaque service. De quoi planifier des actions concrètes : la totalité des 200 cadres supérieurs de l'entreprise seront ainsi formés à la gestion des risques psychosociaux d'ici au début 2008. De même, une procédure d'alerte a été mise en place, permettant à tout salarié détectant une situation anormale (harcèlement, heures de travail démesurées, etc.) de saisir directement par écrit la direction des ressources humaines, qui s'est engagée dans ce cas à ouvrir systématiquement une enquête interne.

S'il est trop tôt pour mesurer l'efficacité des actions, la démarche brille par son volontarisme. Outre l'appui de consultants externes, la direction des ressources humaines s'est dotée d'un poste à temps plein chargé de suivre l'avancement des différents projets. Ce qui fait dire à Jérôme Rio, secrétaire du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et responsable syndical Force ouvrière : « On n'est pas dans l'effet d'affichage. L'engagement de la direction est réel, et on ne peut que s'en féliciter. » En 2007, les NMPP ont d'ailleurs reçu le prix communication du grand prix Axa Santé.

Envoyer par mail un article

Les NMPP pionnières dans la démarche santé

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.