Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Bousculade au guichet départ de Lagardère Active

15/11/2007 - par Delphine Le Goff et Amaury de Rochegonde

De nombreux salariés se sont portés candidats au guichet départ mis en place dans la branche presse de Lagardère Active. Parmi eux, une majorité de journalistes.

Cent quatre-vingt-treize salariés d'Hachette Filipacchi&Associés, la branche presse de Lagardère Active, se sont portés candidats au guichet départ clos le 2 novembre à minuit. Vendredi 9 novembre, un comité d'entreprise extraordinaire a arrêté les compteurs. Le plan de départs volontaires, annoncé en mai, a donc été très largement suivi, au-delà du plafond prévu de 190 départs. S'intégrant dans la fourchette de réduction de 7 à 10 % des effectifs mondiaux, incluse dans un plan sur trois ans qui prévoit 70 millions d'euros d'économies, le dispositif devrait avoir pour conséquence la suppression d'au minimum 93 postes. Après l'arrêt de Top Famille, la fermeture du magazine Isa a été annoncée (lire en page 30). Et des craintes se font jour en ce qui concerne Jeune&Jolie ou Première, malgré un démenti du groupe.

Parmi les candidats au départ, 104journalistes. C'est beaucoup plus que le nombre escompté. Pourquoi vouloir quitter le premier groupe de presse de France alors que les médias traditionnels n'embauchent pas vraiment en ce moment ? « Nous sommes une maison ancienne. Certains salariés de plus de 55ans préfèrent s'en aller maintenant en profitant des indemnités, explique une source syndicale. De plus, depuis que le management a changé, la vieille garde préfère partir. » Par ailleurs, les orientations définies par les nouveaux dirigeants, avec à leur tête ­Didier Quillot, donnent envie à certains de jeter l'éponge : « Nombreux sont ceux qui ne se reconnaissent pas dans le discours ambiant. Pour certains, il est difficile d'entendre parler de "marques" plutôt que de journaux. »

Inquiétudes sur l'avenir

L'ancien PDG du groupe, Gérald de Roquemaurel, n'écrit-il pas lui-même dans un livre paru en octobre, La Presse dans le sang (Robert Laffont), qu'il y a un risque de « spirale sans fin » à éliminer 20 % des titres les moins rentables et qu'une « politique de licenciements massifs génère nécessairement une crainte chez les salariés », qui peut se révéler contre-productive « s'agissant d'un domaine où la créativité doit s'exprimer à plein » ? Sans parler des inquiétudes sur l'avenir du groupe Lagardère, suscitées par les soupçons de délits d'initié chez EADS. Un climat qui a justifié une intervention d'Arnaud Lagardère devant les salariés en octobre. Mais tous les représentants syndicaux ne veulent pas voir un signe de malaise dans cette ruée des journalistes vers la sortie. « Chaque cas est particulier. Certains sont âgés, d'autres ont des projets en vue, explique l'un d'entre eux. Personne n'a demandé à Eugène Saccomano s'il avait ressenti un malaise à Europe 1 lorsqu'il a pris son enveloppe pour partir à RTL... »

Envoyer par mail un article

Bousculade au guichet départ de Lagardère Active

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.