Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le documentaire sonde le malaise en entreprise

07/02/2008 - par Amaury de Rochegonde, à Biarritz

Le Festival international des programmes audiovisuels (Fipa) consacrait ses entretiens annuels aux relations entre télévisions et monde du travail.

Loin du Festival du film d'entreprise du Creusot, le Fipa s'est intéressé le 27 janvier, à Biarritz, à la représentation du travail dans les documentaires. Qu'il s'agisse de Gilles Balbastre, auteur de Moulinex, la mécanique du pire, de Sophie Bruneau et de Marc-Antoine Roudil, qui sont allés recueillir la parole de salariés dans les cabinets médicaux, ou de Jean-Michel Carré, qui a enquêté sur l'organisation du travail engendrée par les nouveaux modes de management, la souffrance dans l'entreprise mobilise les réalisateurs.

Tous s'accordent à constater une dégradation des conditions de travail qui est, selon le sociologue Michel Pialoux, très sensible dans le monde ouvrier, où la sous-traitance et les cadences en flux tendu se sont imposées au prix d'une « ambiance détestable ».

Nombreuses difficultés

Les documentaristes cherchent donc à travailler sur les causes profondes d'un malaise dont les médias s'emparent sporadiquement en relayant, par exemple, les suicides sur les sites de PSA Peugeot-Citroën à Mulhouse ou de Renault à Guyancourt. Mais il leur est souvent très difficile de tourner dans les entreprises, qui cherchent à contrôler leur image. D'où des stratégies de contournement, comme le film de Sophie Bruneau et de Marc-Antoine Roudil, avec des salariés malades de leur travail.

Autre difficulté : le financement de leurs oeuvres. France 5, qui vient de créer une case de documentaires d'une heure le dimanche, joue son rôle. Mais selon Gilles Balbastre, difficile de compter sur TF1, liée à un groupe de BTP, secteur où les accidents du travail sont nombreux. Canal + apporte plus volontiers son soutien : « Après ce qu'ils ont vécu [un plan social], raconte Gilles Balbastre, ils m'ont dit : " Tu ne pourras pas parler de Canal, mais fais-nous un film sur le travail "... »

Envoyer par mail un article

Le documentaire sonde le malaise en entreprise

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.